LaboFnac

Huawei organise sa défense sur les réseaux sociaux

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour Huawei, mais le géant chinois ne perd pas espoir et organise sa défense. Le constructeur fait notamment la promotion de ses comptes "Huawei Facts" sur les réseaux sociaux et invite les utilisateurs à ne pas croire tout ce qu'ils entendent.

L’ambitieux Huawei vit une période délicate, depuis la signature d’un décret par Donald Trump interdisant aux entreprises américaines de travailler avec avec des sociétés étrangères jugées « à risque ». La cible de ce décret n’est autre que Huawei et la marque a vu plusieurs grands groupes prendre leurs distances ces derniers jours. La décision de Google a évidemment retenu l’attention, au même titre que celle d’ARM ou de la SD Association.

Espace Huawei au MWC 2018

© Huawei

Face à ces annonces, Huawei tente de rassurer ses utilisateurs et organise sa défense. On sait depuis quelques jours que la firme est prête à lancer un OS alternatif, elle qui se prépare à ce scénario depuis quelques années tout en espérant une issue positive. La décision d’ARM est particulièrement importante pour l’avenir du numéro deux du marché du smartphone. Le constructeur chinois a d’ailleurs réagi officiellement en apportant son soutien à son partenaire britannique. Sur les réseaux sociaux, Huawei soigne aussi sa communication et entend apporter des réponses « en toute transparence ».

« Ne croyez pas tout ce que vous entendez. Venez nous voir » ou la vérité selon Huawei

La marque a lancé ces derniers mois des comptes Twitter appelés Huawei Facts dans différentes langues, dont le français. Si cette dernière version compte peu d’abonnés, la version anglophone (certifiée par le réseau social) revendique plus de 160 000 abonnés et fait l’objet d’une sponsorisation depuis plusieurs jours. Sur ses comptes, Huawei fait son propre « fact-checking » et distribue les bons et mauvais points en relayant des articles « positifs » ou en corrigeant des informations erronées.

Huawei Facts

© Capture d’écran (LaboFnac)

Le site de Huawei fait également le point sur la situation et tente d’apporter des réponses aux interrogations des utilisateurs. Plus tôt cette année, Catherine Chen, directrice du conseil d’administration de Huawei, avait également pris la parole dans une lettre ouverte aux médias américains. Cette dernière est disponible en français et cherche à attirer l’« attention sur les faits ». Elle invite également les membres des médias américains à visiter les campus et à rencontrer les employés du groupe chinois. « Ne croyez pas tout ce que vous entendez, venez nous voir », écrit Huawei visiblement bien décidé à prouver sa bonne foi et à engranger de nouveaux soutiens.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.