LaboFnac

Huawei pourrait bientôt devoir faire sans les écrans de Samsung et LG

Conséquence de l'embargo américain à l'encontre de Huawei, Samsung et LG devraient cesser de fournir le fabricant chinois en écrans et en puces. Samsung souhaite obtenir une dérogation pour continuer de vendre des écrans à son rival.

Huawei a montré son savoir-faire logiciel en dévoilant HarmonyOS 2.0. Cette nouvelle version de son système d’exploitation maison pourrait lui permettre de s’affranchir d’Android, mais elle ne signifie pas la fin des problèmes pour Huawei. Le fabricant chinois figure toujours sur la « liste noire » de l’administration Trump et l’embargo américain continue d’avoir des conséquences sur son activité. En plus d’être privé de l’écosystème Android américain, Huawei va devoir stopper la production des puces Kirin destinées à ses appareils à compter du 15 septembre. À compter de cette date, la firme pourrait également perdre ses fournisseurs d’écrans, comme le rapporte le média sud-coréen Chosun (via Reuters).

Huawei P40 Pro+

© LaboFnac

Samsung Display et LG Display vont en effet arrêter de collaborer avec Huawei, en raison des nouvelles restrictions du gouvernement. Les États-Unis ont récemment décidé de renforcer leurs sanctions afin d’isoler le leader mondial du smartphone, toujours soupçonné d’entretenir des liens étroits avec le gouvernement chinois. Ces sanctions concernent les puces, dont celles nécessaires au bon fonctionnement des écrans. Les deux fournisseurs se plient ainsi aux restrictions qui entreront en vigueur mardi, avec un regard différent sur la situation. Huawei pourrait trouver du soutien dans son pays d’origine en se tournant vers le fournisseur BOE. Ce dernier collabore déjà avec le fabricant chinois.

Samsung demande une dérogation pour continuer à vendre ses écrans à Huawei

Dans un communiqué, LG Display fait savoir que cette décision n’aura qu’un impact minimal sur ses résultats. La marque se considère comme un petit fournisseur et précise qu’elle continuera à diversifier sa clientèle. Samsung Display, qui compte Samsung Electronics et Apple parmi ses clients, s’est montré plus discret au moment de l’annonce. Le site ZDNet rapporte que le fabricant tente de négocier avec le gouvernement américain pour obtenir une dérogation lui permettant de continuer à travailler avec son rival. Si Huawei a dépassé Samsung dans les ventes de smartphones pour la première fois de son histoire, le groupe chinois est aussi un partenaire majeur pour Samsung. Huawei est le troisième client le plus important du géant coréen, qui lui fournit de nombreuses dalles OLED pour ses smartphones haut de gamme.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.