LaboFnac

Privé du Play Store, Huawei veut attirer les développeurs vers son App Gallery

Huawei continue de se préparer à vivre sans Google et cherche à attirer les développeurs vers sa plateforme. Le géant chinois va débloquer 26 millions de dollars pour inciter les développeurs britanniques et irlandais à proposer leurs apps sur l'App Gallery, son magasin d'applications.

Les États-Unis et la Chine sont sur la voie d’un accord commercial, mais celui-ci ne devrait pas profiter à Huawei. Le géant chinois reste sur liste noire des États-Unis et se prépare à vivre une année sans Google. Un tournant pour la firme de Shenzhen qui continue de clamer son innocence et assure qu’elle peut devenir le leader mondial du smartphone, même sans les services de Google. Son dernier fleuron, le Mate 30 Pro, présente des qualités certaines et tourne sous une version d’Android dépourvue des applications du géant américain (Gmail, Chrome, YouTube…), comme le PlayStore. Une absence dérangeante, notamment en France et en Europe, qui limite l’intérêt de l’appareil de Huawei.

Huawei App Gallery

© Huawei

Si l’espoir de parvenir à un accord avec les autorités américaines – et donc de retrouver les services Google – perdure, le fabricant est obligé de développer son écosystème. En plus de son système d’exploitation alternatif Harmony OS, la société mise sur les Huawei Mobile Services (HMS) et son App Gallery pour contourner les sanctions des États-Unis. Le géant chinois veut convaincre les développeurs de se tourner vers sa plateforme et s’apprête à investir 26 millions de dollars pour pousser les développeurs britanniques et irlandais à proposer des applications sur l’App Gallery.

Huawei veut aussi convaincre les développeurs français

Pour convaincre, le fabricant a également décidé de se montrer plus généreux que Google (Play Store) et Apple (iOS). Les deux plateformes américaines prélèvent une commission de 30% et Huawei assure qu’il se contentera d’une commission de 15 % sur les achats réalisés sur sa boutique. Actuellement, le magasin d’applications du groupe chinois ne propose pas les applications les populaires et se contente de quelques exceptions telles que Snapchat, TikTok ou Fortnite, note Business Insider. Le constructeur promet enfin de proposer un écosystème d’applications plus sain que ceux de ses concurrents, avec moins de « spam » ou de publicité. Lors de la présentation des Mate 30 et Mate 30 Pro, le fabricant annonçait que son App Gallery comptait plus de 570 millions d’utilisateurs actifs mensuels et 180 milliards de téléchargements d’applications par an. Elle s’était également engagée à convaincre le maximum de développeurs français d’adapter leurs applications.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.