LaboFnac

Huawei vs États-Unis : vers une levée partielle des restrictions américaines

Donald Trump a évoqué un possible assouplissement des restrictions américaines contre Huawei. Les entreprises américaines vont pouvoir officiellement travailler avec le géant chinois, mais ce dernier reste sous haute surveillance.

Les pays membres du G20 étaient réunis à Osaka ce week-end. Un sommet marqué par la rencontre entre le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, un moment particulièrement attendu. Les deux hommes ont évité le « pire », note l’AFP, en décrétant une trêve dans leur guerre commerciale. Depuis plusieurs mois, les relations sont en effet tendues entre les deux premières économies mondiales et le conflit s’est invité dans le monde des smartphones.

Le dossier Huawei est ainsi devenu un sujet épineux du conflit commercial sino-américain. Placé sur liste noire par Washington, le géant chinois a vu ses partenaires américains lui tourner le dos, en particulier Google et ARM. Si certains, comme Google, n’ont pas hésité à mettre Donald Trump en garde contre les risques de priver Huawei d’Android, le gouvernement des États-Unis s’était jusqu’ici montré inflexible, évoquant une « urgence nationale ».

Huawei

© Huawei

Donald Trump veut de nouveau permettre à Huawei de se fournir auprès d’entreprises américaines

Afin d’apaiser les tensions avec Pékin, le président des États-Unis a toutefois évoqué un possible assouplissement des restrictions américaines contre Huawei à l’occasion du sommet du G20, rapporte Bloomberg. « Les entreprises américaines peuvent vendre leur équipement à Huawei », a expliqué Donald Trump lors d’une conférence de presse à la fin du sommet du G20 d’Osaka. « Nous parlons là d’équipement qui ne pose pas de grand problème de sécurité nationale », a-t-il ajouté.

Une déclaration importante qui pourrait permettre à la marque chinoise de reprendre ses activités. Cette dernière a récemment été contrainte de revoir ses objectifs à la baisse. En attendant une éventuelle issue favorable, Huawei avait continué à communiquer afin de rassurer ses clients actuels et les potentiels acheteurs. Toutefois, Donald Trump a utilisé des « termes peu clairs » comme l’explique l’AFP et la décision n’a pas encore été confirmée officiellement. Il y a quelques jours, le New York Times indiquait que les entreprises américaines continuaient de travailler avec Huawei.

Le fait d’assouplir les restrictions ne signifie pas non plus que toutes les craintes américaines sont levées. Un conseiller économique de la Maison-Blanche a d’ores et déjà indiqué que la décision de Donald Trump d’autoriser davantage de ventes de composants technologiques américains à l’équipementier chinois Huawei « ne s’appliquera qu’aux produits disponibles à large échelle dans le monde et exclura donc les équipements les plus sensibles », rapporte Reuters.

Huawei reste dans le viseur de Washington

« Tout ce qui va se passer, c’est que le Département du Commerce va accorder des licences supplémentaires lorsqu’il y a une disponibilité générale » pour les composants dont le groupe a besoin, a précisé Larry Kudlow dans l’émission Fox News Sunday. Les fabricants américains de semi-conducteurs notamment « vendent des produits qui sont largement accessibles depuis d’autres pays (…) Il ne s’agit pas d’une amnistie générale (…) Les préoccupations en matière de sécurité nationale demeureront primordiales », a ajouté le conseiller économique de Donald Trump. Encore sur liste noire, Huawei voit son avenir s’éclaircir, mais la firme reste un sujet de préoccupation pour les États-Unis. Notamment sur les questions liées aux technologies 5G.

Plus que jamais au cœur du conflit commercial entre la Chine et les États-Unis, le géant chinois vit au rythme des décisions américaines. Une situation qui pénalise également les partenaires américains de Huawei. En France, le gouvernement a récemment indiqué n’avoir « rien de précis à reprocher » à la firme de Shenzhzen.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.