LaboFnac

Huawei Watch GT : au lieu de WearOS, Lite OS aux commandes de la smartwatch

Huawei annonce une nouvelle montre connectée. Sa Watch GT troque le système d'exploitation Wear OS de Google contre son OS maison, Lite OS.

Les Mate 20 Pro et Mate 20, annoncés à Londres par Huawei, sont résolument les stars du jour. La marque chinoise a pourtant choisi d’annoncer d’autres appareils pour compléter son catalogue de fin d’année, et mise  notamment sur une nouvelle montre connectée. Après une Huawei Watch 2 Sport datant du début 2017, l’heure est donc au renouvellement. Et  surprise, Huawei a choisi de tourner le dos à Wear OS, le système d’exploitation de Google, au profit d’un logiciel maison baptisé Lite OS et intégré à la nouvelle Watch GT.

Huawei Watch GT

© Huawei

La smartwatch, donc, ressemble beaucoup à ses aînées. Elle présente un écran OLED de 1,39 pouce (454 x 454 pixels) entouré d’un cadre en céramique, un boîtier en acier inoxydable épais de 10,6 mm et des bracelets en cuir ou silicone. À l’intérieur, un GPS, un cardiofréquencemètre et une batterie longue durée sont de la partie. Car si Huawei propose un système d’exploitation maison, il laisse aussi de côté les plateformes Snapdragon au profit d’une double-puce maison (l’une dédiée aux tâches les plus basiques, et l’autres aux processus plus complexes). Celle-ci, assure Huawei, confère à la Watch GT une autonomie de plus de deux semaines, à raison de 90 minutes de sport par semaine et d’une utilisation permanente du capteur de rythme cardiaque. La montre devrait endurer 22 heures d’usage GPS continu. Quant à son système d’exploitation, il est encore peu détaillé, mais Huawei met largement à l’honneur ses fonctionnalités sportives. La Watch GT se décline d’ailleurs dans une version Sport au prix de 199 euros, et dans une mouture classique facturée 249 euros.

Rappelons au passage que tandis que les trois poids lourds du mobile – Samsung (Tizen), Huawei (Lite OS) et Apple (watchOS) – misent sur des logiciels propriétaires, les fabricants qui misent sur Wear OS sont davantage à chercher du côté des spécialistes de l’horlogerie. En témoigne le modèle de MontBlanc, la Summit 2, lancé récemment et embarquant la plateforme Snapdragon Wear 3100, ou encore les dernières nouveautés du groupe Fossil.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.