LaboFnac

L’IA permet à Gmail de bloquer 100 millions de spams supplémentaires par jour

Google assure que sa messagerie Gmail est capable de bloquer 100 millions de spams supplémentaires par jour grâce au machine learning. Son arme ? TensorFlow, un outil maison d'apprentissage machine que la firme développe en interne depuis 2015.

Le machine learning (ou apprentissage automatique) est un allié de poids en matière de sécurité et Google n’hésite pas à l’utiliser pour lutter contre le spam dans Gmail. La firme de Mountain View rappelle que sa messagerie est utilisée chaque mois par 1,5 milliard de personnes, dont 5 millions de clients payants via G Suite. Des chiffres impressionnants qui font de Gmail l’un des services phares de Google et l’entreprise s’applique à en améliorer la sécurité. Google fait notamment de la chasse au spam (ou pourriel) une priorité et indique que ses différents outils de protection (filtre antispam) sont capables de bloquer 99,9 % des spams, hameçonnages et les logiciels malveillants qui tentent d’atterrir dans les boîtes de réception des utilisateurs.

Gmail

© Google

Un score impressionnant, mais pas suffisant pour Google, qui cherche à lutter contre les 0,1 % de spam et autres indésirables qui parviennent à passer entre les mailles de son filet. Le géant de la recherche s’est donc tourné vers les technologies de l’intelligence artificielle et plus particulièrement vers le machine learning avec TensorFlow. Cet outil d’apprentissage machine développé en interne depuis 2015 a permis de mettre en place des filtres anti-supplémentaires dans Gmail et les résultats sont au rendez-vous. Grâce à TensorFlow, Google assure que son application de messagerie bloque environ 100 millions de spams supplémentaires chaque jour.

L’IA pour lutter contre le spam

Une aide non négligeable pour le géant américain qui doit faire face à des hackers et spammeurs qui ne cessent d’affiner leurs techniques et messages. La firme donne d’ailleurs des précisions sur ces 100 millions de spams supplémentaires qui sont bloqués chaque jour en expliquant qu’elle s’attaque à des catégories de spam qui étaient jusqu’à ici très difficiles à détecter. L’utilisation de TensorFlow permet de bloquer les « messages basés sur des images, les courriers électroniques incorporant du contenu caché et les messages provenant de [noms de] domaines récemment créés qui tentent de masquer un faible volume de messages de spam dans le trafic légitime ».

Framework de machine learning open-source, TensorFlow se révèle être la dernière trouvaille de Google pour bloquer les 0,1 % de spams restants. L’outil continue d’évoluer et pourrait être utilisé dans d’autres domaines liés à la sécurité, profitant dû fait d’être un standard ouvert pour être utilisé par des équipes et des chercheurs du monde entier.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.