LaboFnac

Apple n’est plus très loin de se faire ravir sa 3e place au classement des vendeurs de smartphones

Le classement des vendeurs de smartphones pour le deuxième trimestre publié par IDC confirme la suprématie de Samsung. Mais plus loin dans le classement, on perçoit le recul d'Apple.

Alors que les fabricants de smartphones publient tour à tour leurs résultats financiers, le cabinet IDC livre ses estimations de ventes de smartphones pour le deuxième trimestre 2019. Une période agitée, puisqu’elle a vu à la fois le lancement des terminaux haut de gamme de Samsung, Huawei et de leurs concurrents, mais aussi à la fin de laquelle l’administration Trump a décrété l’interdiction faite à Huawei de s’approvisionner auprès de partenaires américains.

IDC

© IDC

Porté par son milieu de gamme, Samsung reste en tête

Sans grande surprise, Samsung, dont les bénéfices sont toutefois en baisse en raison des performances décevantes de sa division semi-conducteurs, conserve sa place de numéro 1. Avec 75,5 millions d’unités livrées durant le deuxième trimestre, le Coréen enregistre une hausse de 4 millions d’appareils vendus sur la période, et accapare 22,7 % du marché, grâce notamment à ses nouvelles séries A. Huawei se maintient quant à lui sur la deuxième marche du podium, avec un volume en hausse (58,7 millions d’exemplaires, contre 54,2 millions un an plus tôt) et une part de marché en augmentation de 15,9 à 17,6 %. Si Samsung conserve suffisamment d’avance pour rester leader au 3e trimestre – qui verra d’ailleurs le lancement de son Galaxy Note 10 -, la troisième place est plus chahutée.

Une troisième place très disputée

Comme en témoignent les derniers résultats publiés par la marque, les services prennent une place grandissante au sein des résultats d’Apple, dont les iPhone rapportent moins que l’an dernier. IDC indique qu’en termes de volumes, les smartphones griffés d’une pomme se sont écoulés à 33,8 millions d’exemplaires durant le trimestre, contre 41,3 millions un an plus tôt. La part de marché du constructeur baisse donc de 12,1 % à 10,1 %. Xiaomi, numéro quatre du classement, le talonne alors même qu’il a vendu légèrement moins de terminaux (-100 000) en raison de la concurrence exercée sur son marché national par son compatriote Huawei. Quoi qu’il en soit, l’écart se resserre : l’Apple chinois, avec 32,3 millions de terminaux mobiles écoulés, représente 9,7 % du marché. Seul 0,4 point le sépare désormais de son rival américain.

Rappelons tout de même qu’Apple prévoit le lancement d’une nouvelle fournée d’iPhone à la rentrée, ce qui pourrait rebattre les cartes au dernier trimestre. Xiaomi, quant à lui, multiplie les modèles Mi et il y a fort à parier que de nouveaux mobiles les rejoignent avant le terme de l’année.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.