LaboFnac

IFA 2017 – Prise en main du Wiko View Prime, un smartphone 18:9 abordable

Le View Prime est le smartphone 18:9 le plus évolué de Wiko, et propose notamment un double appareil photo à l’avant. Voici nos premières impressions après quelques minutes de manipulation.

À défaut de réellement innover, Wiko sait au moins faire preuve de réactivité lorsqu’il s’agit de suivre les tendances du marché. Et c’est à Samsung et LG qu’il emboîte cette fois le pas. Les deux Coréens ont lancé leurs premiers smartphones à écran 18:9 en début d’année – les Galaxy S8 pour le premier et le G6 suivi du Q6 pour le second -, et le voilà prêt à en faire de même puisqu’il vient de présenter les siens à l’occasion de l’IFA 2017. Ils inaugurent une nouvelle gamme et sont au nombre de trois : les Wiko View, View XL et View Prime. Nous nous attarderons plus particulièrement ici sur le dernier et plus évolué du lot, puisque nous avons pris un peu plus de temps pour le découvrir.

Wiko View Prime

Place aux images !

La principale particularité de ce View Prime est donc son écran au ratio 18:9, contre 16:9 habituellement. Il est donc plus allongé, et occupe davantage d’espace sur la face avant. Si bien que les dimensions du mobile restent tout à fait raisonnables malgré sa diagonale de 5,7 pouces. Imaginez plutôt un smartphone de 5,2 pouces classique, et plutôt bien fini de surcroît. Le châssis entièrement métallique et arrondi offre une prise en main agréable et, s’il n’est pas fait d’une seul et même pièce, l’assemblage est bien réalisé. Il est toutefois à noter que Wiko n’est pas encore au niveau de Samsung en matière d’optimisation de l’espace, l’écran incurvé jouant évidemment en faveur des Galaxy S8.

Les View sont donc plutôt à rapprocher des G6/Q6 de LG, ce qui est déjà bien et leur permet d’offrir une meilleure immersion qu’un smartphone classique grâce aux fines bordures d’écran. La définition n’étant toutefois que de 1440 x 720 pixels, l’affichage manque quelque peu de finesse, mais reste suffisamment confortable pour naviguer et regarder des vidéos sans gêne particulière. Wiko a bien évidemment adapté l’interface d’Android, ici livré dans sa version 7.1 Nougat, afin qu’elle occupe l’intégralité de l’écran. On retiendra en outre que les touches de navigation sont virtuelles et que le lecteur d’empreintes a dû être intégré au dos plutôt qu’à l’avant, comme c’était d’habitude le cas chez Wiko.

Wiko View Prime

Configuration modeste, mais suffisante

Pour le reste, la navigation reste très classique et s’est faite sans ralentissement gênant lors de notre prise en main, contrairement à ce que nous avait laissé craindre le choix du chipset. Le View Prime s’appuie sur un modeste Snapdragon 430, composé d’un CPU octa-core cadencé à 1,4 GHz et d’un Adreno 308. Il est heureusement accompagné de 4 Go de RAM, ce qui explique sans doute la bonne tenue du terminal même lorsque plusieurs applications sont ouvertes. Nous n’avons toutefois pas eu l’occasion d’en lancer de très lourdes, telles que des jeux. Vous voilà donc prévenus.

Deux appareils photo pour les amateurs de selfies

Nous avons dû nous contenter pour notre prise en main des applications préinstallées, en accordant une attention particulière à l’appareil photo puisque c’est là une autre particularité du View Prime. S’il est à l’arrière équipé d’un module somme toute classique, avec un capteur de 16 mégapixels, c’est un module à double capteur que l’on trouve à l’avant. Le premier offre une résolution de 20 mégapixels, tandis que le second se limite à 8 mégapixels avec l’avantage d’être associé à une optique ultra grand-angle. Il ne s’agit donc pas d’un seul et même appareil photo dont les capteurs sont complémentaires, mais bien de deux appareils photo distincts, pour les selfies d’un côté et les portrait de groupe de l’autre.

Wiko View Prime

Wiko View Prime

La bascule entre les deux est néanmoins automatique. Dès lors que plus de deux visages sont détectés dans le cadre, le View Prime passe du capteur 20 mégapixels à celui de 8 mégapixels. Plutôt pratique. Du côté de la qualité, il faudra bien évidemment s’attendre à un peu moins de détails dans le second mode, mais elle nous a semblé globalement bonne dans l’ensemble compte tenu du positionnement milieu de gamme, que ce soit à l’avant ou à l’arrière d’ailleurs. Bien sûr, c’est souvent à l’exportation que les petits défauts se révèlent alors qu’ils sont rarement visibles sur l’écran intégré. Il faudra donc attendre un test complet pour pouvoir réellement apprécier les capacités optiques du dernier-né de Wiko.

Il en va d’ailleurs de même pour les vidéos, enregistrables jusqu’en 1080p à 30 images par seconde, la qualité d’écoute, via la prise casque ou le haut-parleur de la tranche inférieure, ou encore pour l’autonomie, annoncée de 24 heures en 3G grâce à la batterie de 3 000 mAh intégrée. Si le View Prime nous a donc plutôt séduits lors de ce premier contact, essentiellement grâce à son écran 18:9, il nous tarde désormais de le retrouver pour pousser les tests un peu plus loin. L’attente ne devrait toutefois pas être très longue. Wiko annonce une sortie courant octobre, avec un prix public conseillé de 269,99 euros.

Wiko View Prime

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.