LaboFnac

Un GIF raciste pousse Instagram et Snapchat à désactiver GIPHY

Quelques semaines après son déploiement, la fonctionnalité permettant d'intégrer des GIF animés a été désactivée par Instagram et Snapchat. En cause, la découverte d'un GIF raciste dans la bibliothèque GIPHY.

Il y a quelques semaines, Instagram a annoncé l’arrivée du moteur de recherche GIPHY au sein de son application. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs d’ajouter des autocollants GIF à leurs « stories ». Son rival Snapchat n’a pas tardé à répliquer en proposant une fonction similaire. Une nouveauté de courte durée puisque les deux applications ont temporairement désactivé l’accès à la plateforme GIPHY.

Smartphone Réseaux Sociaux

© Creative Commons / TeroVesalainen

Le blocage est effectif depuis quelques jours après que des utilisateurs ont rapporté avoir vu un GIF raciste. Ce dernier était présent parmi ceux proposés par la bibliothèque GIPHY, rapporte le site TechCrunch. « Dès que nous avons été mis au courant, nous avons supprimé le GIF et avons désactivé GIPHY jusqu’à ce que nous puissions être sûrs que cela ne se reproduira plus. . . en attendant que l’équipe de GIPHY y jette un oeil » a déclaré Snapchat au site américain. Également apparu sur Instagram, le réseau social a expliqué : « Ce type de contenu n’ a pas sa place sur Instagram. Nous avons stoppé notre intégration avec GIPHY pendant qu’ils enquêtent ».

GIPHY assume « l’entière responsabilité de ces récents événements »

De son côté, le site GIPHY affirme avoir « immédiatement supprimé » le GIF après sa découverte. « Après enquête sur l’incident, cet autocollant était disponible en raison d’un bug dans nos filtres de modération de contenu qui affectait spécifiquement les autocollants GIFe moteur de recherche de GIF » explique la plateforme. Elle ajoute que « le personnel de Giphy révise chaque autocollant GIF à la main et devrait être terminé sous peu » et assure prendre « l’entière responsabilité de ces récents événements et nous nous excusons sincèrement auprès de tous ceux qui ont été offensés ».

À noter que cette affaire pose problème à Facebook. Le réseau social est propriétaire d’Instagram et à l’origine de l’application Messenger Kids. Celle-ci intègre également GIPHY et le GIF en question a sans doute été proposé aux utilisateurs.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.