LaboFnac

iPhone 5G : Huawei « ouvert » à l’idée de fournir des modems 5G à Apple ?

Habitué à concevoir ses propres puces pour ses smartphones, Huawei pourrait revoir sa stratégie dans les mois à venir. Le constructeur serait prêt à proposer ses modems 5G à son rival Apple.

Alors qu’Intel semble rencontrer des difficultés dans la finalisation de son modem 5G, Apple s’inquiète de prendre du retard dans la course à la 5G. Espéré pour 2020, le premier iPhone compatible avec la cinquième génération de normes pour réseau mobile ne pourrait finalement voir le jour qu’en 2021. Un problème de taille pour Cupertino qui doit faire face à la baisse des ventes d’iPhone et une concurrence toujours plus forte avec Samsung et Huawei. Non content d’avoir dépassé la Pomme en 2018, le constructeur chinois espère toujours devenir le leader du marché et pourrait venir en aide à Apple.

Huawei Balong 5000

Richard Yu, le PDG de Huawei, lors de la présentation du modem Balong 5000 © Huawei

Selon les informations du site Engadget, Huawei serait « ouvert » à la vente de ses puces 5G Balong 5000. Comme Samsung, le fabricant développe depuis des années ses propres processeurs (Kirin 980) et modems (le Balong 5000 dans le Mate X) qui équipent ses nombreux appareils. Toutefois, la firme a toujours refusé de vendre ses composants à ses concurrents, mais il semblerait qu’elle soit prête à faire une exception pour Apple. En effet, Huawei ne serait prêt qu’à collaborer avec le géant californien, ce qui constituerait un accord inédit. Comme le notent nos confrères américains, la vente de puces n’est pas vraiment le point fort du géant chinois. Un représentant de Huawei avait d’ailleurs déclaré que la puce Balong était réservée à un usage interne.

Une alliance de circonstance ?

Pour l’heure, ni Huawei ni Apple n’ont souhaité commenter ces informations qui n’ont pas fait l’objet d’une déclaration officielle. La situation pourrait toutefois pousser ces deux mastodontes à trouver un accord. La firme chinoise vient de signer une année 2018 record et souhaite confirmer en 2019, malgré la réticence de nombreux pays occidentaux. Sous l’impulsion des États-Unis – qui ont déclaré Huawei persona non grata – plusieurs pays cherchent à éviter les équipements 5G du fabricant et se méfient de ses ambitions. Officiellement, Huawei dit ne pas souffrir de son absence du marché américain, mais le groupe aimerait enfin mettre un pied aux États-Unis.

Apple est pour sa part lancé dans une course contre la montre concernant la 5G. La firme aurait « perdu confiance » en Intel qui peine à finaliser son modem, même si la firme de Santa Clara assure qu’elle sera dans les temps. L’analyste Timothy Arcuri (UBS) ne « croit pas que [Intel] sera prêt à utiliser un modem 5G rétrocompatible » et que Apple « risque de ne pas être en mesure de livrer un iPhone 5G en 2020 ». Face à la situation, la firme de Cupertino étudie toutes les pistes et travaille notamment sur des puces et modems « maison ». Apple pourrait également se tourner vers un autre fournisseur et si la piste Qualcomm est fortement refroidie, Huawei pourrait bien en profiter.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.