LaboFnac

L’iPhone SE (2020) attire les utilisateurs de smartphones Android

L’iPhone le plus abordable plaît aux propriétaires d'anciens modèles Apple, mais pas seulement. L'iPhone SE (2020) semble également séduire les utilisateurs Android, si l'on en croit le cabinet Counterpoint Research.

Apple semble déjà avoir réussi son pari avec l’iPhone SE, son dernier smartphone abordable. Officialisé en pleine crise du Covid-19, le petit iPhone serait le « point positif » du deuxième trimestre 2020 d’Apple, à en croire Counterpoint Research. Le cabinet a dévoilé une nouvelle étude (via 9to5Mac) dans laquelle il s’intéresse aux effets de la pandémie de Covid-19 sur les ventes de smartphones. Sans surprise, les résultats sont à la baisse aux États-Unis et la marque à la pomme n’échappe pas à la tendance (-23 %).

iPhone SE

© Apple

Le géant californien peut toutefois remercier son iPhone SE. Ce modèle d’entrée de gamme, qui a tout d’une très bonne affaire, se vendrait au-delà des attentes. « Les volumes [de ventes] d’Apple ont augmenté tout au long du trimestre et ont été particulièrement aidés par ceux de l’iPhone SE. L’appareil a connu un grand succès et s’est vendu au-delà des attentes », explique Jeff Fieldhack, directeur de la recherche chez Counterpoint Research. Ce dernier ajoute : « Nos vérifications montrent qu’il est peu probable que les ventes d’iPhone SE cannibalisent les ventes d’iPhone 5G. Les acheteurs d’iPhone SE sont plus pragmatiques sur le prix, moins préoccupés par la 5G, et le petit écran n’est pas considéré comme un obstacle ».

L’iPhone SE a la cote chez les utilisateurs de smartphones Android

Le cabinet s’est également aperçu que l’iPhone SE rencontrait un certain succès chez les utilisateurs Android. « Plus de 30 % des acheteurs de l’iPhone SE utilisaient un iPhone 6S ou un modèle plus ancien. Plus de 26 % des utilisateurs d’iPhone SE utilisaient un appareil Android, ce qui est supérieur au passage normal d’Android à iOS », explique Counterpoint Research. Le Consumer Intelligence Research Partners se montre plus prudent sur ce point, expliquant que 9 % des propriétaires d’iPhone SE disposaient auparavant d’un appareil Android. L’étude suggère que 16 % des utilisateurs, qui étaient précédemment sous Android, ont opté pour un autre iPhone. À son lancement, Tim Cook n’avait pas hésité à comparer son dernier smartphone à ses rivaux sous l’OS de Google, expliquant que l’iPhone SE était « plus rapide que les smartphones Android les plus rapides ».

En revanche, le CIRP confirme que l’iPhone SE rencontre un certain succès chez les propriétaires d’un ancien iPhone. On apprend que 73 % des acheteurs d’iPhone SE sont des utilisateurs qui possédaient auparavant un iPhone d’au moins trois ans. Enfin, l’étude assure que l’iPhone SE représentait 19 % des ventes de smartphones Apple lors du dernier trimestre, soit près d’un iPhone sur cinq. Une performance intéressante pour un modèle lancé en avril.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.