LaboFnac

Iron Harvest s’offre une campagne Kickstarter

Certaines campagnes de financement sur Kickstarter passent un peu moins inaperçues que d'autres. C'est le cas de celle d'Iron Harvest, qui a débuté il y a quelques jours seulement.

Les projets d’envergure sur Kickstarter se font de plus en plus rares, ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il n’y en a plus. Iron Harvest l’illustre aujourd’hui et se manifeste de nouveau par le biais d’une campagne de financement participatif visant au minimum les 450 000 dollars, soit 364 889 euros. Mais qu’est donc Iron Harvest ? Il s’agit d’un « jeu de stratégie en temps réel classique, avec une campagne solitaire épique, un multijoueur ainsi que de la coopération, le tout dans une réalité alternative des années 1920 et ultérieures« , comme l’indique le pitch KING Art Games, développeur du jeu, sur la page de la campagne.

Cette uchronie se déroule dans le World of 1920+, un univers fictif illustré par une série d’artworks créés par Jakub Różalski. Concrètement, dans les années 1920, l’humanité a pris un tournant plus technologique que ce qui s’est réellement déroulé dans notre histoire. Tout cela a mené à l’invention de machines mouvantes, qu’elles soient bipèdes, quadrupèdes ou plus. Des machines naturellement utilisées comme des armes de destruction guerrières, mais qui font aussi pleinement partie de la vie quotidienne des populations.

Iron Harvest

© KING Art Games

Demandez le programme

Au programme du jeu, comme l’indiquent les développeurs, on retrouvera trois factions, plus de quarante unités ainsi que neuf héros. Trois campagnes seront accessibles (une par faction), alors qu’il faut se diriger vers les paliers de financement supplémentaires pour trouver les escarmouches solitaires ou en coopération contre l’IA. Les challenges à réaliser seul ou en coopération, le multijoueur compétitif en ligne, ses matchs classés et ses saisons de jeu se retrouvent également bloqués derrière des stretch goals au-dessus des 450 000 dollars demandés à la base. Enfin, des contenus additionnels gratuits et des mises à jour viendront s’ajouter au titre en aval de son lancement prévu à la fin de l’année 2019, moyennant un financement à hauteur de 1 500 000 dollars.

Du côté des mécaniques de jeu, les développeurs mettent l’accent sur l’aspect tactique, et non sur la rapidité d’exécution. À ce titre. Il y a également cette promesse particulièrement ambitieuse de la part de KING Art Games : « pratiquement tout dans le jeu est destructible – si l’arme est assez puissante« . Une manière élégante de dire qu’il n’est pas concevable de se réfugier derrière un élément du décor indéfiniment sous peine de voir ses troupes décimées.

Iron Harvest 1

© KING Art Games

Sortie prévue fin 2019

Des douzaines de types d’unités seront contrôlables en jeu, sachant que les soldats pourront ramasser des armes au sol pour changer la propriété de leurs attaques ou gagner des attaques spéciales. Sur le papier, cela fait une manière habile de débloquer des situations de jeu, ou de se battre pour des objectifs annexes donnant un avantage sur l’adversité. Quant aux héros, les concepteurs assurent qu’ils ne feront pas office de « super unités » inarrêtables, mais qu’ils apporteront simplement des options supplémentaires dans les combats ou la reconnaissance.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Iron Harvest se déclinera aussi bien sur PC, que sur PlayStation 4 et Xbox One. Un fait assez inhabituel pour être souligné avec ce genre de jeux. Si KING Arts Games récolte les fonds demandés, les premières phases d’alpha test devraient être proposées durant la période estivale 2018.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.