LaboFnac

Les jeux vidéos peuvent être bons pour la santé selon l’université d’Oxford

Selon une étude de l'université d'Oxford, les jeux vidéo peuvent avoir un impact positif sur le bien-être. Une annonce qui tord le cou aux idées reçues alors que la pratique du jeu vidéo se généralise en cette période de confinement.

L’Europe vit depuis quelques mois au rythme de la pandémie de Covid-19 avec des confinements dans de nombreuses régions, comme la France ou le Royaume-Uni. Une situation difficile pour beaucoup, mais qui profite à quelques secteurs comme celui de la VoD ou du jeu vidéo. Ce dernier s’attendait d’ailleurs à vivre encore des mois difficiles en attendant les nouvelles consoles de Sony (PlayStation 5) et Microsoft (Xbox Series S/X) en novembre. Finalement, le marché a profité de cette crise pour garder des couleurs comme en attestent les chiffres de la Nintendo Switch et le succès d’Animal Crossing: New Horizon.

Jeux vidéo PC

© Creative Commons

L’université d’Oxford a aussi décidé de s’intéresser à ce sujet alors que les fêtes de fin d’année sont généralement favorables aux consoles. Elle assure que le temps passé à jouer à des jeux vidéo a un impact positif sur le bien-être. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé le comportement des joueurs sur les jeux Animal Crossing : New Horizons, et Plants vs. Zombies : Battle for Neighborville. L’université précise avoir utilisé le temps de jeu réel de ces deux jeux populaires pour réaliser son étude et demandé l’avis de 3274 joueurs.

Le professeur Andrew Przybylski, directeur de la recherche à l’Oxford Internet Institute et auteur principal de l’étude explique que « les recherches précédentes se sont principalement appuyées sur des enquêtes d’autodéclaration pour étudier la relation entre le jeu et le bien-être ». Il ajoute qu’« en l’absence de données objectives provenant des sociétés de jeux vidéo, ceux qui proposent des conseils aux parents ou aux décideurs politiques l’ont fait sans bénéficier d’une solide base de preuves ».

« Nos conclusions montrent que les jeux vidéo ne sont pas nécessairement mauvais pour la santé ; il existe d’autres facteurs psychologiques qui ont un effet significatif sur le bien-être d’une personne. En fait, jouer peut avoir un effet positif sur la santé mentale des gens – et réglementer les jeux vidéo pourrait priver les joueurs de ces avantages », affirme Andrew Przybylski.

Jouer aux jeux vidéo peut aider à se sentir « plus heureux »

L’université reconnaît avoir abouti « à une conclusion surprenante » et reste prudente sur l’impact du jeu vidéo sur la santé. Plutôt que d’affirmer que cette pratique a un impact positif sur le bien-être, elle s’attaque aux idées reçues et estime que les jeux vidéos n’ont pas un effet néfaste. « Si vous jouez à Animal Crossing quatre heures par jour, tous les jours, vous êtes susceptible de dire que vous vous sentez nettement plus heureux que quelqu’un qui ne joue pas », assure le professeur Andrew Przybylski. Ce dernier tempère en indiquant que « cela ne veut pas dire qu’Animal Crossing en soi vous rend heureux ».

Les chercheurs ajoutent que les jeux vidéos permettent aussi de créer et maintenir du lien social, ce qui peut être associé à une notion de bien-être. Ce résultat peut évidemment varier en fonction des joueurs et l’université d’Oxford espère que cette étude pourra aider les décideurs politiques.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.