LaboFnac

La Corée du Sud va forcer l’arrêt des ordinateurs pour réduire le temps de travail

Voici une mesure qui en étonnera plus d'un. Le gouvernement sud-coréen a décidé d'éteindre les ordinateurs de ses fonctionnaires pour qu'ils arrêtent de travailler. Une mesure qui vise à lutter contre la "culture du travail supplémentaire".

Le gouvernement sud-coréen a un problème de taille, ses employés travaillent trop et ne comptent plus leurs heures. Une situation qui ferait sans doute le bonheur de plus d’un patron, mais la Corée du Sud prend ce problème très au sérieux. Elle a décidé de lutter contre cette « culture du travail supplémentaire ». Les employés gouvernementaux sud-coréens travaillent en moyenne 2 739 heures par an, soit un peu plus de 52 heures par semaine. À titre de comparaison, la durée légale du travail pour un temps complet en France est fixée à 35 heures par semaine, soit 1 607 heures par an. Un chiffre qui ne tient pas compte des heures supplémentaires effectuées par les salariés, mais il est rare de dépasser nos camarades séoulites. Ces derniers passent environ 1 000 heures de plus au travail que les travailleurs d’autres pays développés.

Travail

© Creative Commons / StartupStockPhotos

Une mesure progressive

Une situation qui a poussé la capitale sud-coréenne a prendre une mesure radicale. À partir du mois de mai, les ordinateurs des fonctionnaires seront automatiquement éteints à partir de 19h00 tous les vendredis. Pour ne pas trop perturber ses employés, la ville de Séoul a décidé d’y aller étape par étape. Ainsi, les ordinateurs seront d’abord éteints à 20h00 à partir du 30 mars. Une deuxième phase débutera en avril avec des machines qui auront l’ordre de s’éteindre à 19h30 le deuxième et quatrième vendredi du mois.

La BBC rapporte que des exceptions pourront être accordées dans des circonstances particulières. Toutefois, cette idée ne semble pas séduire les fonctionnaires. Selon la SMG (Seoul Metropolitan Government), 67,1 % des fonctionnaires ont demandé à être exemptés de cette extinction des feux. Plus tôt ce mois-ci, l’Assemblée nationale de la Corée du Sud a adopté une loi visant à réduire le nombre maximal d’heures de travail hebdomadaires à 52, contre 68 aujourd’hui.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.