LaboFnac

La Finlande croit en Nokia et investit 844 millions d’euros

Le gouvernement finlandais détient désormais 3,3 % du capital de Nokia. Un investissement qui va lui permettre de peser dans les décisions prises par la plus grande entreprise finlandaise.

Solidium, l’organisme gérant les investissements de l’État finlandais, a décidé d’investir 844 millions d’euros dans Nokia et détient désormais 3,3 % de son capital. Une décision prise dans le but de « conforter l’influence nationale sur l’équipementier télécom », annonce Reuters. Cela va également permettre de peser dans les décisions qui seront prises dans le futur.

Le directeur général de Solidium, Antti Makinen, explique : « Conformément à notre mandat, nous renforçons et stabilisons la propriété nationale de cette entreprise très importante au niveau national ». Il ajoute : « Nous pensons que ce sera un bon investissement. Il ne faut pas oublier que Nokia est la plus grande société finlandaise […] » Dans ses grandes années – de la fin des années 90 à la fin des années 2000 –  Nokia a fortement pesé dans l’économie finlandaise, représentant jusqu’à 4 % du PIB de la Finlande.

Nokia

© Nokia

Nokia prépare l’arrivée de la 5G

Après avoir loupé le virage des smartphones, la firme a perdu de sa superbe et contribué à plonger la Finlande dans un marasme économique. Le pays commence « seulement » à sortir la tête de l’eau et si Nokia n’est plus un géant de la téléphonie – les smartphones sous la marque Nokia sont proposés par HMD Global – le groupe finlandais reste incontournable. Il emploie environ 6 300 personnes sur une population active totale de 102 800 personnes en Finlande. Pour continuer à exister, la firme a opéré plusieurs changements stratégiques. Elle a développé son activité de santé numérique avec plus ou moins de réussite et s’est surtout repositionnée sur les équipements de réseaux.

Nokia est un acteur qui compte dans ce secteur depuis le rachat de Siemens et Alcatel Lucent. Le groupe compte profiter de l’arrivée de la 5G pour s’imposer face à ses rivaux chinois Huawei et ZTE et le suédois Ericsson. La firme a également fait parler d’elle ces derniers jours en s’associant avec Vodafone pour déployer un réseau 4G sur la Lune en 2019.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.