LaboFnac

Le JPEG XS, un nouveau format pensé pour la réalité virtuelle

Cette semaine au NAB Show de Las Vegas, le groupe international d'experts en compression d'image (JPEG), a dévoilé JPEG XS. Un nouveau format plus lourd que le JPEG classique, mais adapté à la réalité virtuelle/augmentée ou aux voitures autonomes.

Le JPEG a fêté ses 25 ans en septembre dernier. Un format dont on prédit la mort, notamment depuis qu’Apple met en avant son format HEIF. Ce dernier est notamment utilisé sur iOS, mais le Joint Photographic Experts Group (JPEG) n’a pas dit son dernier mot. Le comité d’experts qui édite des normes de compression pour l’image fixe a dévoilé le JPEG XS lors du NAB Show de Las Vegas.

Touradj Ebrahimi

Touradj Ebrahimi, président du groupe d’experts JPEG © 7tin.cn

Ce nouveau format ne se présente pas comme un remplaçant du bon vieux JPEG. Il se veut plus adapté au monde de demain et vise certains usages comme la réalité virtuelle. L’EFPL explique que la compression des images et films est réduite avec le JPEG XS. Les procédés d’encodage et de décodage sont également moins complexes, donc plus rapides et moins énergivores. Ce nouveau format est en effet moins compressé que son aîné, le facteur de compression est de 6 contre 10 pour le JPEG classique. Une différence qui aura une incidence sur le poids des fichiers, mais « cela n’est pas un problème si on utilise les larges bandes passantes qu’offrent le WIFI et bientôt la 5G ». De plus, le JPEG XS n’est pas destiné au stockage de fichiers, notamment dans les smartphones. Il doit transmettre les images avec un temps de latence réduit au maximum.

Le JPEG XS, un format taillé pour la réalité virtuelle et les voitures autonomes

« Pour la première fois dans l’histoire du codage d’images, nous compressons moins pour mieux préserver la qualité, et réduisons les délais tout en consommant moins d’énergie », explique Touradj Ebrahimi, professeur à l’EPFL et qui dirige actuellement le groupe d’expert. Il cible d’abord certains domaines : « Dans le futur immédiat, JPEG XS fonctionnera d’abord pour des applications professionnelles telles que l’édition de films, l’imagerie spatiale et les caméras à usage professionnel. ». Le président du groupe d’experts ajoute que les produits grand public seront ensuite concernés par ce format qui doit offrir une « qualité sans perte visuelle ». Il évoque notamment les voitures autonomes, la réalité virtuelle/augmentée, les connexions sans fil entre appareils multimédias ainsi que les moniteurs TV ou projecteurs. Ce nouveau standard de compression des images pourrait notamment réduire le problème de la nausée avec les casques de VR. « Pour utiliser JPEG XS, l’utilisateur lambda devra logiquement posséder la génération suivante d’appareils. En termes de logiciel, une simple mise à jour suffira probablement, comme on le fait de temps en temps sur nos ordinateurs et téléphones intelligents« .

Actuellement, on estime entre 10 et 15 milliards le nombre d’images en format JPEG partagées quotidiennement sur les réseaux sociaux dans le monde.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.