LaboFnac

Le patron de TF1 s’explique sur le conflit avec Canal+ et les opérateurs

En conflit avec les opérateurs Orange et Free et le groupe Canal+, TF1 sort de sa réserve et se justifie. Son PDG, Gilles Pélisson se dit "serein" et annonce que sa chaîne demande "moins de 20 millions d’euros" aux opérateurs.

Les opérateurs et Canal+ mettent la pression sur TF1, mais le groupe dirigé par Gilles Pélisson ne compte pas se laisser intimider. Dans une interview accordée au site Le Parisien, le PDG de la première chaîne s’explique pour la première fois. Il revient notamment sur les exigences financières du groupe TF1 et estime que ses demandes « n’ont rien de mirobolant, contrairement à ce qu’on essaie de faire croire ». Interrogé sur les sommes réclamées, Gilles Pélisson annonce que TF1 demande « moins de 20 millions d’euros par opérateurs », mais il refuse de donner le « montant exact » au nom du « secret des affaires ».

Television

© Pixabay

« Chacun montre ses muscles »

Pour le groupe audiovisuel, ce montant est justifié, car « jusqu’à présent, les opérateurs ne reversent rien aux chaînes alors que nous apportons un service qui mérite rémunération ». À noter que les exigences de la « Une » seraient inférieures aux précédentes estimations. En effet, des montants de 25 millions pour Orange et de plus de 20 millions pour Free étaient jusqu’ici évoqués. Dans ce conflit qui a pris un nouveau tournant depuis que Canal+ a décidé de couper le signal, Gilles Pélisson explique que « chacun essaie de montrer ses muscles ». L’opérateur Free est lui aussi prêt à couper le signal et voudrait même faire payer TF1. « Ils mettent la pression », estime le PDG de la première chaîne. Ce dernier se dit toutefois « serein » quant à l’issue des négociations.

Pour rappel, le conflit entre la « Une » et les opérateurs porte sur l’offre Premium que TF1 souhaite mettre en avant. Cette dernière comprend la mise à disposition des chaînes en clair (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI), du service replay MYTF1 et de nouveaux services associés. Le groupe audiovisuel a déjà signé des accords avec Altice/SFR et Bouygues Telecom, mais est engagé dans un bras de fer avec Canal+, Orange et Free.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.