LaboFnac

Les Samsung Galaxy S9 et S9+ se révèlent très difficiles à réparer

Les experts du tournevis d'iFixit se sont penchés sur le dernier smartphone de Samsung et le verdict est sans appel. Comme ses prédécesseurs - les Galaxy S8(+) et Note 8 - les Galaxy S9(+) sont difficiles à réparer. Ils obtiennent un score inférieur à celui de l'iPhone X.

Lorsqu’un smartphone est dévoilé, on décortique sa fiche technique et son design puis on attend les différents tests. Les derniers smartphones de Samsung n’échappent pas à la règle et leurs écrans sont déjà passés sous les sondes de notre Labo. Chez iFixit, on attend avec impatience la sortie d’un nouveau modèle pour le décortiquer.

Les Galaxy S9 et S9+ sont les derniers à être passés entre les mains des experts du tournevis, et comme leurs prédécesseurs, ils sont du genre difficiles à démonter. Le site américain octroie une note correspondant à un « score de réparabilité » et le dernier smartphone de Samsung n’obtient que 4 sur 10 (10 étant le plus facile à réparer). Un score identique à celui du S8(+) ou Note 8. Le géant sud-coréen fait ainsi moins bien que son concurrent Apple, pourtant peu réputé pour ses scores iFixit. L’iPhone X et les iPhone 8/8 Plus avaient ainsi obtenu 6 sur 10.

Samsung Galaxy S9+ iFixit

© Samsung Galaxy S9+ / iFixit

Toutefois, tout n’est pas négatif pour le Galaxy S9+ (le démontage du Galaxy S9 est disponible en vidéo). On retient par exemple que « beaucoup de composants sont modulaires et peuvent être remplacés indépendamment ». Autre point plutôt positif, la batterie peut être remplacée, mais Samsung utilise de la colle ce qui rend l’opération plus difficile. Plus embêtant, l’accès aux composants nécessite d’enlever la coque en verre, une étape délicate avec un fort risque de casse. Enfin, « le remplacement de l’écran nécessite de retirer le panneau arrière en verre et de démonter tout le téléphone, tout en luttant contre un adhésif résistant ». Pour leur défense, on notera que l’évolution du design et les contraintes que s’imposent les constructeurs rendent les smartphones de plus en plus difficiles à réparer.

Dans les entrailles du Samsung Galaxy S9+

Démonter un Galaxy S9+ est une mission périlleuse, mais cela permet de découvrir de plus près les composants utilisés. Proche du Galaxy S8(+), le nouveau smartphone de Samsung a la particularité d’embarquer un double capteur photo et une batterie présentant les mêmes caractéristiques que celle des Galaxy S8+ et Note 7 (3,85 V, 3 500 mAh et 13,48 Wh). À l’avant, Samsung a choisi une approche « à peu près » identique que sur le S8 pour son scanner d’iris et capteur frontal.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.