LaboFnac

Marché du PC : Lenovo domine à l’international, Microsoft s’invite aux USA

Les ventes de PC se sont stabilisées au troisième trimestre selon Gartner. Lenovo est toujours en tête, devant HP et Dell tandis qu'Asus dégringole.

Après avoir repris des couleurs au deuxième trimestre, le marché du PC s’est stabilisé au troisième trimestre si l’on en croit les résultats préliminaires publiés par Gartner. Le cabinet d’analyses indique que 67,2 millions d’ordinateurs ont été expédiés, soit une très légère hausse de 0,1 % sur un an à l’échelle mondiale. Les zones EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), Asie-pacifique et le Japon ont connu une progression, tandis que les États-Unis et l’Amérique latine ont reculé sur cette période.

Les chiffres confirment la bonne santé de Lenovo qui conserve son statut de leader des vendeurs de PC, avec 23,6 % de parts de marché (15,9 millions d’unités) et affiche la plus forte progression du secteur (+10,7 % sur un an). Cette performance s’explique par l’ajout du volume des ventes de Fujitsu, le géant chinois ayant mis la main l’an dernier sur la division PC du constructeur japonais. Ce rapprochement lui permet de devancer HP qui se retrouve deuxième avec 21,8 % des parts de marché (14,6 millions), mais progresse depuis quelques trimestres (+6,2 %). Une autre entreprise américaine s’invite sur le podium, il s’agit de Dell avec 10,7 millions d’ordinateurs écoulés et une part de marché de 16 %. Viennent ensuite Apple (4,9 millions d’unités vendues et 7,3 % de parts de marché), Acer (4,07 millions et 6,1 %) et Asus (4,01 millions et 6 %). La firme de Cupertino et Acer connaissent des baisses de 8,5 et 5,7 % alors qu’Asus dégringole (-15,9 %).

Gartner ventes PC Q32018

Les ventes de PC dans le monde © Gartner

Aux États-Unis, le classement présente quelques différences notables. Lenovo progresse fortement (+22,2 % et une part de marché de 15,4 %), mais reste derrière HP (30,7 % de parts de marché) et Dell (25,9 %). La marque à la pomme reste quatrième – confirmant au passage qu’elle perd du terrain (-7,9 %) – tandis que Microsoft crée la surprise en occupant la cinquième place, éjectant au passage Acer du top 5. Pour Mikako Kitagawa, analyste principale chez Gartner : « Le marché des PC a continué d’être stimulé par la demande soutenue pour les ordinateurs destinés aux entreprises, qui a été alimentée par les mises à niveau des PC liées à Windows 10. Nous prévoyons que le cycle de mise à niveau de Windows 10 se poursuivra jusqu’en 2020, date à laquelle cette demande diminuera ». Il ajoute : « Bien que le troisième trimestre ait été marqué par d’importantes ventes de PC grand public en raison de la rentrée scolaire, la faiblesse de la demande de PC grand public s’est poursuivie, compensant la vigueur des ventes sur le marché des entreprises ».

Gartner ventes PC USA Q32018

Les ventes de PC aux États-Unis © Gartner

La pénurie de processeurs Intel et les Chromebook bousculent le marché

Dans les prochains mois, le marché des PC pourrait être perturbé par la pénurie de processeurs Intel. Le cabinet Gartner explique que les résultats du troisième trimestre « n’ont pas montré d’impact significatif », mais la pénurie « pourrait influencer le marché des PC en augmentant les prix et en modifiant le paysage des fournisseurs », du moins à court terme. Alors que le fondeur de Santa Clara vient de présenter ses Intel Core de neuvième génération, Gartner ne s’attend pas un impact durable sur la demande de PC. La pénurie devrait se poursuivre jusqu’en 2019, mais Intel accordera la priorité aux CPU haut de gamme – comme on a pu le voir avec les Core i7/i9 ou Core X – ainsi qu’aux processeurs pour les ordinateurs professionnels. Durant cette période, son concurrent historique AMD va en profiter pour gagner du terrain.

Autre élément à prendre en compte, les données comprennent les ordinateurs de bureau, les PC portables et les « ultramobiles premium » comme les MacBook Air ou Microsoft Surface. Ceci explique la bonne forme de Microsoft aux États-Unis alors que la firme vient de présenter ses Surface Pro 6, Surface Laptop 2 et Surface Studio 2. En revanche, les Chromebook ou les iPad sont exclus de ce calcul alors qu’ils gagnent du terrain en milieu scolaire. Aux États-Unis, Gartner confirme que les Chromebook s’imposent dans les écoles primaires et secondaires au détriment des PC. Si les ordinateurs, surtout les machines portables, restent le principal outil pour les étudiants dans l’enseignement supérieur, l’entrée à l’université ne rime plus forcément avec l’achat d’un nouvel ordinateur.

Résultat, les Chromebook en profitent pour connaître une croissance à deux chiffres aux États-Unis. Il y a quelques jours, la firme de Mountain View a dévoilé la Pixel Slate, une machine deux-en-un sous ChromeOS qui vient concurrencer l’iPad Pro et la Surface Pro. En Europe et notamment en France, la poussée de Google et de son système d’exploitation reste moins marquée.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.