LaboFnac

MediaTek détrône Qualcomm et devient le premier vendeur mondial de puces pour smartphones

Pour la première fois de son histoire, MediaTek est devenu le premier vendeur mondial de puces pour smartphones. Le fabricant taïwanais devance l'Américain Qualcomm qui reste le maître en matière de 5G.

Sur un marché du smartphone qui espère reprendre des couleurs l’an prochain, la bataille fait rage entre les fabricants de puces. Le Taïwanais MediaTek est devenu le plus grand vendeur de puces pour smartphones au troisième trimestre 2020. Selon les estimations de Counterpoint, le spécialiste des puces tout-en-un (SoC) pour smartphones d’entrée et de milieu de gamme a profité d’un rebond des ventes de smartphones pour capter 30 % du marché. Lors de ce troisième trimestre, plus de 100 millions de smartphones vendus dans le monde étaient équipés de puces MediaTek. Une performance qui permet à la firme taïwanaise de devancer Qualcomm pour la première fois de son histoire.

MediaTek SoC 5G

© MediaTek

La société à l’origine des puces Dimensity a profité de la hausse des ventes de modèles commercialisés entre 100 et 250 dollars, sur des marchés émergents tels que l’Amérique latine ou la zone MEA qui regroupe les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique. Les sanctions américaines à l’encontre de Huawei et les nouveaux contrats décrochés par Samsung pourraient aussi expliquer cette progression. Le directeur de la recherche de Counterpoint, Dale Gai, précise que « la part des puces MediaTek dans les smartphones Xiaomi a plus que triplé par rapport à la même période l’année dernière ». Il ajoute que les puces abordables du Taïwanais sont également « devenues la première option » pour de nombreux constructeurs « afin de combler le vide laissé par l’absence de Huawei ». Les difficultés du géant chinois poussent de nombreuses marques à multiplier les annonces pour grappiller des parts de marché.

3 facteurs expliquent le succès de MediaTek

MediaTek ne profite pas seulement de la conjoncture et peut aussi compter sur les progrès réalisés par ses puces. Autrefois associé à des appareils aux performances décevantes, MediaTek se positionne aujourd’hui comme une alternative crédible pour de nombreux modèles. Si le haut de gamme reste l’apanage de Qualcomm (Snapdragon 888) ou Apple (A14 Bionic), Counterpoint s’attend à une guerre des prix en 2021 entre Qualcomm et MediaTek sur le segment milieu de gamme. La bataille devrait notamment se jouer sur la capacité des deux fabricants à proposer des SoC pour des smartphones 5G toujours plus abordables.

Parts de marché de MediaTek, Qualcomm Q32020

© Counterpoint

Pour l’heure, la 5G reste le terrain de prédilection de Qualcomm. La firme américaine demeure le plus gros vendeur de puces 5G au troisième trimestre. Elle équipait 39 % des modèles 5G vendus à travers le monde, alors que la demande a doublé au cours du troisième trimestre. Au total, 17 % des smartphones vendus à cette période étaient compatibles avec les réseaux mobiles 5G. Cette progression va évidemment se poursuivre, avec notamment l’arrivée d’Apple sur ce segment. On s’attend à ce qu’un tiers des smartphones vendus au quatrième trimestre 2020 soient compatibles 5G. Une tendance qui pourrait permettre à Qualcomm de retrouver la première place à la fin de l’année. En attendant, MediaTek confirme qu’il faudra compter sur lui dans les mois qui viennent.

Qualcomm domine sur la 5G

Derrière ces deux poids lourds, on retrouve un trio composé d’Apple, Samsung et Hisilicon. Les trois fabricants affichent chacun une part de marché de 12 %, avec toutefois une trajectoire différente. Si Huawei (Hisilicon) se maintient malgré les sanctions américaines, Samsung perd du terrain avec ses Exynos (12 % contre 16 % il y a un an). Enfin, Apple affiche une légère progression en passant de 11 % à 12 % et pourra compter sur le lancement de ses premiers iPhone 5G.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.