LaboFnac

Messenger Kids arrive dans 70 pays et s’enrichit de nouvelles fonctionnalités

Facebook annonce la disponibilité de Messenger Kids dans 70 nouveaux pays. De nouvelles fonctionnalités sont en outre ajoutées à la messagerie pour enfants.

Malgré les vives polémiques qu’elle suscite depuis son lancement aux États-Unis et une importante faille de sécurité qui n’a évidemment rien arrangé en fin d’année dernière, la messagerie pour enfants de 6 à 12 ans de Facebook poursuit sa route. Le réseau social indique ainsi que Messenger Kids s’apprête à faire ses débuts dans 70 nouveaux pays afin d’aider les enfants à garder contact avec leurs amis en cette période de confinement pour beaucoup, et que d’autres pays suivront bientôt. Facebook profite en outre de cette annonce pour évoquer quelques nouveautés à venir au sein de l’application.

Plus d’autonomie dans la gestion des contacts

La première est la possibilité pour les enfants de gérer eux-mêmes leur liste de contacts, si les parents l’autorisent. C’était jusqu’ici à eux seuls qu’était donnée la possibilité d’ajouter des contacts aux comptes de leurs enfants, via le tableau de bord dédié de leur application Facebook, de même que celle d’accepter ou non les demandes d’ajout.

Messenger Kids

© Facebook

L’objectif était évidemment de leur permettre ainsi de s’assurer que leur progéniture n’entre pas en contact avec des personnes mal intentionnées, mais Facebook fait donc aujourd’hui machine arrière avec l’appui d’un spécialiste de l’enfance : « C’est une belle opportunité et l’occasion pour les parents d’enseigner au cours d’une discussion avec leurs enfants comment choisir ses amis tout au long de la vie, aussi bien en face à face qu’en ligne. »

De cette manière, les parents pourront aider le développement de leurs enfants en leur offrant plus d’autonomie, tout en gardant évidemment le contrôle. Un système d’alerte est en effet prévu pour les prévenir en cas d’ajout de contact sur le compte de l’enfant, et il leur sera en outre possible de revenir sur sa décision.

Des connaissances plus faciles à retrouver

Facebook ajoute également la possibilité de réunir les enfants dans des groupes supervisés par un adulte ayant au préalable eu l’accord de leurs parents. Une fonctionnalité qui vise notamment les enseignants et entraîneurs sportifs et qui permettra aussi aux enfants d’un même groupe de discuter individuellement afin de renforcer les liens pouvant naître d’activités communes. Facebook entend en outre faciliter les connexions entre les enfants susceptibles de se connaître par le biais d’un ami commun ou parce que leurs parents sont amis. Une nouvelle option permettra ainsi aux parents de rendre le nom et la photo de profil de leurs enfants visibles aux personnes de cet entourage indirect, et pouvant aussi inclure les parents des amis de l’enfant.

Messenger Kids

© Facebook

Notez toutefois que ces nouvelles fonctionnalités seront dans un premier temps réservées aux parents résidants aux États-Unis, ainsi qu’au Canada et en Amérique Latine pour la visibilité étendue du profil des enfants. Messenger Kids n’est par ailleurs toujours pas disponible par chez nous à l’heure où nous publions cet article, mais il serait étonnant que la France ne figure pas parmi les 70 pays devant l’accueillir ces jours-ci. On peut donc s’attendre à voir apparaître l’application très bientôt dans les boutiques applicatives. Rappelons au passage que Facebook la propose dans l’App Store, le Play Store ainsi que l’Amazon Appstore.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.