LaboFnac

Internet Explorer : le navigateur disparaîtra de Windows 10 le 15 juin 2022

Microsoft confirme que la onzième et dernière version d'Internet Explorer ne sera plus supportée et sera supprimée de nombreuses versions de Windows 10, à partir de 2022. Un départ à la retraite logique, après 27 ans de services, pour ce navigateur historique qu'il n'est plus recommandé d'utiliser.

Après un peu plus de 25 ans de service, Internet Explorer va officiellement disparaître des radars. Microsoft annonce sur son blog que la onzième et dernière version du navigateur ne sera plus prise en charge à compter du 15 juin 2022. L’application sera même retirée de « certaines versions de Windows 10 », c’est-à-dire de celles qui dépendent du canal semi-annuel. Concrètement, la décision va affecter la majorité des utilisateurs, puisqu’il s’agit du canal de maintenance par défaut pour tous les appareils Windows 10. Il convient de noter que les versions suivantes ne sont pas encore concernées : Windows 8.1, Windows 7 Extended Security Updates (ESU), Windows 10 Server SAC, Windows 10 IoT Long-Term Servicing Channel (LTSC), Windows 10 Server LTSC, Windows 10 client LTSC.

Internet Explorer

© Capture d’écran/LaboFnac

Pour Microsoft, le successeur désigné est le navigateur Edge qui répond aux attentes d’un navigateur moderne (performances, sécurité) et qui propose même un mode Internet Explorer. Celui-ci permet d’assurer l’accès aux « sites Web et aux applications hérités d’Internet Explorer ». Comme un symbole, l’officialisation de la fin d’IE 11 intervient alors que Microsoft retrouve des couleurs sur ce marché avec la refonte majeure d’Edge, désormais basé sur Chromium. « Avec Edge, nous offrons une voie vers l’avenir du web tout en respectant le passé du web », explique d’ailleurs l’entreprise sur son blog, vantant au passage les améliorations apportées par cette version.

Pour Internet Explorer, l’heure de la retraite a enfin sonné et sa disparition risque de passer inaperçue pour de nombreux utilisateurs. Depuis 2019, la multinationale alerte même sur les dangers d’utiliser Internet Explorer comme navigateur par défaut.

Internet Explorer : une vie tumultueuse

Le navigateur historique de Microsoft, lancée à l’été 95, a marqué l’histoire en remportant la « guerre des navigateurs » de la fin des années 90 face à Netscape. Le géant de Redmond a alors régné sur le marché avec une part de marché pouvant atteindre 95 % au début des années 2000. Longtemps hégémonique sur le marché des navigateurs grâce à la domination de Windows, Internet Explorer a inquiété de nombreux observateurs et même l’Union européenne. L’arrivée de la version 6.0, pour accompagner celle de Windows XP, a marqué un tournant dans l’histoire du logiciel. Largement critiquée, elle est citée comme l’une des pires versions et ses difficultés ont permis à des concurrents tels que Firefox de se distinguer. L’arrivée d’IE 7 n’a pas changé la réputation d’un navigateur qui a vu son compétiteur au panda roux se développer en misant sur les performances, la sécurité et le respect du web.

Internet Explorer/Microsoft Edge

© Capture d’écran/Microsoft

La suite a été marquée par la démocratisation du web mobile et l’arrivée de Google Chrome. Le navigateur de Mountain View est à l’origine d’une nouvelle guerre des navigateurs dont il est ressorti grand vainqueur, avec une part de marché qui oscille entre 65 % et 70 %. Concernant Internet Explorer, il est régulièrement raillé par les internautes et fait l’objet de mèmes mettant en lumière ses principaux défauts. Notez que cette annonce ne change pas les plans de Microsoft, qui a décidé de procéder par étape. Ainsi, les applications et services Microsoft 365 arrêteront de prendre en charge Internet Explorer 11 à partir du 17 août 2021.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.