LaboFnac

Microsoft serait prêt à racheter TikTok partout dans le monde

Microsoft négocierait pour acquérir l'ensemble des activités de TikTok, selon les informations recueillies par le Financial Times. Pendant ce temps, Donald Trump a signé des décrets interdisant les transactions avec les applications chinoises TikTok et WeChat.

Microsoft ne se contenterait pas de racheter TikTok dans les régions anglophones. La firme de Redmond, en pleines négociations pour le rachat de TikTok aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande, en Australie et au Canada souhaiterait acquérir l’ensemble des activités mondiales du réseau social, d’après le Financial Times. Le quotidien économique et financier britannique, citant des sources proches du dossier, affirme que le géant américain s’intéresse également aux activités de TikTok en Europe et en Inde. La Chine – où le service est connu sous le nom Douyin – ne serait en revanche pas concernée par cette transaction.

TikTok smartphone

© Creative Commons

Pour la firme de Redmond, un rachat complet permettrait à TikTok de revenir sur le marché indien. L’Inde est le plus gros marché de la plateforme avec plus de 650 millions de téléchargements, mais l’application de ByteDance y est interdite depuis fin juin. L’AFP rappelle que le gouvernement l’a bloquée pour « assurer la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien ». Toujours selon le Financial Times, des négociations sont en cours concernant les activités indiennes du réseau social, mais la société ByteDance ne fermerait pas la porte à d’autres acquéreurs. La décision de Microsoft s’expliquerait aussi par la volonté de ne pas séparer le service en plusieurs morceaux, ce qui compliquerait son utilisation dans de nombreux pays.

Microsoft a un peu plus d’un mois pour convaincre TikTok

En attendant de connaître le dénouement de ce dossier, Donald Trump continue de mettre la pression sur ByteDance. L’agence Reuters rapporte que Donal Trump a publié deux décrets interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec les groupes chinois ByteDance et Tencent. Cette interdiction entrera en vigueur dans 45 jours, alors même que Microsoft s’est dit prêt à racheter TikTok avant le 15 septembre. Dans l’un des décrets, le président assure que l’application peut être utilisée pour des campagnes de désinformation qui profitent au Parti communiste chinois et que les États-Unis doivent « prendre des mesures agressives contre les propriétaires de TikTok afin de protéger notre sécurité nationale ».

De son côté, TikTok annonce l’implantation d’un data center en Irlande destiné au stockage des données des utilisateurs Européens. Désormais dans le viseur du gouvernement américain, le service chinois voit également ses rivaux américains Instagram et Snapchat se convertir au format de vidéos courtes et divertissantes.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.