LaboFnac

MWC 2017 – Sony présente les Xperia XA1 et XA1 Ultra (prise en main et photos)

Sony dévoile aujourd'hui, alors que le Mobile World Congress ouvre tout juste ses portes, ses tout nouveaux smartphones. La marque japonaise renouvelle notamment ses appareils de milieu de gamme avec les Xperia XA1 et Xperia XA1 Ultra.

Si Sony a consacré l’essentiel de sa conférence à son Xperia XZ Premium, le Nippon n’est pas moins venu, pour cette édition 2017 du MWC, avec une nouvelle vague de smartphones. Il a ainsi dévoilé les successeurs des Xperia XA et XA Ultra, tous deux annoncés à la même période en 2016 : voici donc les Xperia XA1 et Xperia XA1 Ultra.

Le Sony Xperia XA1

Le Sony Xperia XA1

Côté Xperia XA1, les évolutions sont globalement minces puisque le smartphone conserve l’une des caractéristiques principales de son prédécesseur, à savoir son écran IPS de 5 pouces affichant 1280 x 720 pixels. Sous cette dalle, Sony a logiquement opté pour le successeur du chipset Helio P10, et propose cette année un Helio 20 combiné à 3 Go de RAM, un peu plus généreux que les 2 Go du Xperia XA. Le smartphone propose en outre 32 Go de stockage, un port microSD, et présente la même batterie de 2300 mAh que son prédécesseur. S’il est une amélioration à chercher, c’est du côté de la photographie qu’il faut la chercher, puisque Sony troque le très classique capteur de 13 mégapixels habituellement réservé aux smartphones de milieu de gamme pour un capteur Exmor de 23 mégapixels. L’objectif ouvre à f/2.0, et la mise au point associe autofocus laser et autofocus à détection de phase : somme toute, les caractéristiques des appareils photo des générations Xperia Z5. Notez qu’en façade, on retrouve un APN de 8 mégapixels.

Le Sony Xperia XA1

Entre le milieu et le haut de gamme

Le Xperia XA1 Ultra partage lui aussi une large partie de sa fiche technique avec son prédécesseur, à commencer par sa dalle IPS de 6 pouces, elle aussi maintenue en Full HD. Le Helio P10 de MediaTek est là encore aux commandes, affublé toutefois de 4 Go de RAM (3 chez le XA Ultra). Le smartphone se voit octroyer un espace de stockage plus généreux, démarrant à 32 Go et extensible par le biais d’une carte microSD. Quant à sa batterie, elle se maintient à 2700 mAh. Comme chez le Xperia XA1, la véritable nouveauté se situe au rayon de l’appareil photo dorsal, identique à celui du XA1. La phablette mise toujours sur les selfies, puisque son capteur frontal affiche 16 mégapixels au compteur, est stabilisé et associé à un flash. Petit revival du Xperia C5 Ultra, dont la gamme semble d’ailleurs bel et bien enterrée.

Le Sony Xperia XA1 Ultra

Le Sony Xperia XA1 Ultra

Terminons ce tour d’horizon par de derniers points communs unissant les Xperia XA1 et Xperia XA1 Ultra. Tous deux sont ainsi dotés d’un port USB Type-C, absente de la génération Xperia XA. Et surtout, ils embarquent nativement Android 7.0 Nougat, couplé à une interface Sony qui n’a vraisemblablement pas été revue depuis l’année dernière. Leur tarif, vraisemblablement dans l’ordre de prix des XA et XA Ultra (299 et 399 euros) reste à annoncer, mais on sait déjà que tous deux sortiront d’ici le printemps prochain en noir, blanc et doré.

Notre prise en main

Bien que leur prix manque encore à l’appel, les Xperia XA1 et XA1 Ultra ne dissimulent pas leur positionnement de milieu de gamme. Les deux smartphones, malgré leurs faux airs de Xperia XZ, font l’impasse sur la coque métallique de leur aîné et arborent un revêtement plastique moins séduisant, mais qui a le mérite d’être mat (ce qui évite les traditionnelles traces de doigts). Les barre de réglage du volume et touche d’accès direct à l’appareil photo, sur leur tranche droite, sont fines et moins qualitatives, tandis que la touche Power n’abrite pas de capteur d’empreintes digitales – une caractéristique pourtant de plus en plus fréquente, même en milieu de gamme.

Le Sony Xperia XA1 Ultra

Le Sony Xperia XA1 Ultra

Pour autant, cette nouvelle génération de Xperia ne démérite pas. On apprécie notamment leur vitre 2,5D confortable en main, ainsi que leurs bordures d’écran très fines. Le Xperia XA1 parvient ainsi à faire presque oublier sa résolution HD un peu chiche, d’autant qu’il se montre nettement plus généreux en matière de photographie. Même combat chez le XA1 Ultra, dont le fonctionnement semble tout aussi fluide, mais dont l’intérêt tient essentiellement à ses capacités photo prometteuses, puisque l’on retrouve un bon piqué sur les clichés que nous avons pu prendre. Il faudra toutefois confirmer les capacités des deux smartphones à réaliser des photos correctes en basse luminosité, où les appareils de la marque ont parfois tendance à pécher. Nous ne manquerons pas de faire passer aux Xperia XA1 et XA1 Ultra notre batterie de tests Labo afin de les évaluer plus en détail.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.