LaboFnac

MWC 2017 – Avec le Sony Xperia XZ Premium, les écrans 4K et HDR deviennent mobiles

On attendait davantage Sony sur le terrain du milieu de gamme, incarné par la nouvelle série Xperia XA1. Et pourtant, le Nippon a ouvert ce Mobile World Congress en présentant un smartphone résolument haut de gamme, le Xperia XZ Premium. Tour d'horizon.

Tout juste âgé de six mois, le Xperia XZ constitue pour l’heure le fleuron de la gamme Sony. Il s’offre aujourd’hui deux déclinaisons, une version « s » qui ne sera pas commercialisée dans nos contrées, et une mouture Premium destinée notamment à la France. L’appareil a de quoi séduire, puisque Sony s’appuie sur son savoir-faire dans le domaine de la photographie et de la télévision.

Sony Xperia XZ Premium

Le Xperia XZ Premium, côté look, c’est d’abord l’allure d’un XZ en un peu plus grand, puisque le smartphone arbore une dalle de 5,5 pouces, toujours couverte d’une vitre 2,5D. Le dos métallique du smartphone de 2016 cède sa place à une plaque vitrée légèrement arrondie aux angles, et protégée des rayures par le tout récent Gorilla Glass 5 de Corning. L’effet glossy du verre est bien là – les traces de doigts aussi – mais force est de constater que l’élégance est de mise. Bon point également, l’étanchéité qui commençait à se faire rare sur les derniers modèles de Sony est bien de la partie, avec une certification IP68 à la clé.

Sony Xperia XZ Premium

4K et HDR, le duo TV passe au mobile

Un peu plus grand, l’écran du Xperia XZ Premium passe surtout de la Full HD 1080p à une définition 4K que Sony n’avait plus proposée depuis son Xperia Z5 Premium, sorti fin 2015. Sa définition atteint ainsi 3840 x 2160 pixels, quand sa résolution dépasse les 800 ppp. À l’œil, il est bien difficile de faire la différence dans un usage standard, d’autant que la grande majorité des applications mobiles n’excèdent pas la Full HD. En revanche, une telle dalle tire profit des contenus filmés en 4K et, promet Sony, fonctionnera de concert avec un système d’upscaling, même si les applications compatibles restent encore à préciser.

Sony Xperia XZ Premium

Comme dans l’univers de la télévision, dans lequel Sony propose des modèles Bavia aux écrans 4K (et sous Android… TV) depuis plusieurs années, cet écran se fait compatible HDR. Une tendance sur laquelle Samsung a tenté de se positionner avec son Galaxy Note 7, et vient d’être rejoint par LG, dont le G6 est également compatible avec le High Dynamic Range. Sony promet, avec la combinaison des systèmes Triluminos et X-Reality, une dynamique accrue et indique que son écran couvre 138 % du spectre sRGB, comparé à l’affichage de vidéos en SDR (Standard Dynamic Range). Mais comme dans l’univers de la TV, la question du HDR s’accompagne de celle des contenus. La marque a officialisé en même temps que son smartphone un partenariat noué avec Amazon Prime Video pour la diffusion de contenus en 4K et HDR, sous le standard HDR 10. D’autres services de streaming lui emboîteront-ils le pas ? Netflix est naturellement attendu sur ce terrain, et Sony espère qu’à ce partenariat succèderont d’autres accords avec des diffuseurs de vidéos HDR.

Super Slow Motion et connexion réseau super rapide

En avance sur son temps en termes d’affichage, le Xperia XZ Premium l’est également au rayon du réseau. Le smartphone est en effet équipé du SoC Snapdragon 835 (avec 4 Go de RAM), tout dernier né de Qualcomm, lequel embarque le modem « Gigabit » X16, capable d’assurer des débits théoriques jusqu’à 1 Gbps. Il ne faut évidemment pas s’attendre à obtenir de tels débits avec le smartphone à sa sortie, puisque le réseau français n’est pas encore prêt, mais Sony cherche avant tout à montrer que son smartphone est paré pour l’avenir, avec ses débits LTE ultra-rapides préfigurant l’entrée en vigueur de la 5G.

Sony Xperia XZ Premium

Côté photo également, Sony frappe fort avec non pas un double capteur photo, comme ses concurrents le font massivement cette année, mais son nouveau capteur à mémoire intégrée et à pixels sensiblement plus gros (1,22 µm) que sur les derniers Exmor RS. Ici, on retrouve donc un APN de 19 mégapixels couplé à un flash LED et aux trois capteurs du Xperia XZ. L’appareil photo, baptisé Motion Eye, permet notamment de réaliser une « capture prédictive », c’est-à-dire d’enregistrer jusqu’à quatre clichés avant d’appuyer sur le déclencheur : le smartphone se chargera de proposer à l’utilisateur la photo qu’il juge la plus réussie. Et surtout, cet appareil permet de réaliser du « Super Slow Motion » à 960 images par secondes en HD, quand à titre d’exemple les derniers iPhone 7 montent jusqu’à 240 i/s en 720p.

Sony Xperia XZ Premium

Pour le reste, on notera la présence d’un appareil photo frontal de 16 mégapixels, de 64 Go de stockage associé à un port microSD, sans oublier la présence d’un port USB Type-C et d’une batterie de 3230 mAh. L’autonomie est d’ailleurs probablement, outre le prix de ce smartphone, la véritable inconnue dans ce tableau, même si Sony promet de tenir son objectif d’au moins une journée d’usage loin du chargeur. Verdict à la sortie du Xperia XZ Premium, au printemps prochain.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.