LaboFnac

MWC 2018 – Xiaomi bientôt en France

Xiaomi fait partie de ces marques de mobiles prédominantes sur le marché asiatique, mais encore confidentielles en Europe, où elle n'était accessible que par le biais de l'import auprès de vendeurs spécialisés. Cela a déjà commencé à changer avec l'arrivée de Xiaomi en Espagne. Et cette année, c'est même la question de l'ouverture d'une boutique Xiaomi en France agite le Mobile World Congress, avant une arrivée plus massive sur notre marché hexagonale. Explications.

Pas d’annonce pour Xiaomi au Mobile World Congress, où la marque chinoise était pourtant bien présente cette année. Équipé d’un stand XL rivalisant presque en taille avec ceux des principaux constructeurs, le numéro 4 des ventes mondiales (selon la dernière étude d’IDC), dont les produits sont essentiellement disponibles en Chine et en Asie du Sud-Est, montrait ses muscles à Barcelone. L’occasion de faire découvrir l’ensemble de son offre bien sûr, à commencer par les smartphones, rejoints par quelques téléviseurs, des trottinettes électriques ou des accessoires de type écouteurs ou bracelets connectés. Mais aussi et surtout l’occasion de faire la publicité de sa dernière actualité : l’ouverture d’une boutique à ses couleurs à un saut de puce du parc des expositions de Barcelone, dans un centre commercial voisin, depuis le 24 février.

Xiaomi

Une rumeur n’a logiquement pas tardé à enfler, d’autant que Xiaomi est attendu dans nos contrées depuis plusieurs années : et si une boutique de la marque chinoise ouvrait à Paris ? Nos confrères de 01net indiquent en avoir eu confirmation, pour une inauguration avant l’été. Les responsables de la communication de la marque se refusent évidemment à en dire plus, se contentant de nous assurer que l’ouverture de nouveaux magasins, en plus des trois échoppes espagnoles, est « très possible », en France comme ailleurs en Europe. Mais nos propres sources nous ont confirmé que Xiaomi avait recherché et trouvé un partenaire pour assurer le service après-vente de ses produits dans l’Hexagone. Nous avons aussi eu confirmation que  que le géant chinois était actuellement au beau milieu d’une phase de recrutement massif en France.

L’implantation de Xiaomi chez nous, très observée par les autres acteurs de la mobilité, semble donc plus crédible que jamais. Rappelons toutefois que si le modèle espagnol est bien suivi, seule une partie de son catalogue sera disponible : les téléviseurs notamment ne sont pas en vente dans la péninsule ibérique. La marque y propose en revanche ses mobiles et accessoires périphériques. À titre d’exemple, le Mi Mix 2 y coûte 499 euros, et une batterie externe de 10 000 mAh, une quinzaine d’euros.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.