LaboFnac

MWC 2019 – LG V50 ThinQ : pas d’écran pliable, mais un écran détachable et de la 5G (nos photos)

LG dévoile ses deux flagships mobiles à l'occasion du MWC 2019. Le V50 ThinQ se fait remarquer par sa compatibilité avec la 5G, mais aussi par un accessoire lui permettant de gagner un second écran.

Outre son G8 ThinQ, LG officialise aujourd’hui son V50 ThinQ. Successeur d’un V40 ThinQ à quatre caméras encore très récent, le V50 ThinQ se veut pour l’heure une exclusivité réservée à l’opérateur américain Sprint, et probablement à quelques autres dans le monde par la suite. Et pour cause : équipé d’un chipset Qualcomm Snapdragon 855, il est affublé d’un modem X50 faisant de lui un modèle compatible 5G. Quand ? Avant la fin du premier semestre, indique LG, sans plus de précision.

LG V50 ThinQ

© LaboFnac

Globalement, le V50 ThinQ se montre classique, avec son dos vitré légèrement incurvé et très agréable en main, pour des dimensions de 159,1 x 76,1 x 8,3 mm (183 grammes). Là où la concurrence mise sur des atouts très visibles, qu’il s’agisse de formats pliables chez Huawei et Samsung ou d’encoches percées dans l’écran, LG minimise les risques : son modèle a droit à une encoche relativement large en façade. Son lecteur d’empreintes, au lieu de se cacher sous son écran, est situé au dos de l’appareil.

Malgré cela, le V50 ThinQ, sous Android 9.0 Pie, présente une fiche technique complète. Une batterie de 4000 mAh compatible avec les charges rapide et sans fil y est incluse, de même que 6 Go de RAM et 128 Go de stockage extensible. Son écran de 6,4 pouces, OLED, affiche 3120 x 1440 pixels, et l’on retrouve en façade un jeu de haut-parleurs associé à un quadruple DAC promettant un son de bonne qualité. Toujours au rayon du multimédia, une configuration à triple module photo combine un premier module de 12 Mpx (pixels de 1,4 µm, f/1.5, angle de 78°), un second de 16 Mpx avec grand-angle à 107° (f/1.9 et pixels de 1 µm) et un troisième avec téléobjectif de 12 mégapixels (f/2.4), les deux premiers étant stabilisés.

LG V50 ThinQ

© LaboFnac

 

Un double écran… en option

La spécificité du V50 ThinQ ne tient pas réellement à sa fiche technique qui, en soit, reste très classique. Elle se joue du côté de son accessoire, une coque Dual Display. Celle-ci ressemble à une protection à rabat dotée toutefois d’une charnière très visible, mais qui ne cherche pas à se cacher, et qui donne au smartphone une allure de console portable. C’est d’ailleurs l’un des usages prévus par LG, qui envisage ce second écran OLED de 6,2 pouces (1080 x 2060 pixels) alimenté par la batterie du smartphone comme une manette de jeu, ou encore comme un second écran dédié au multitâche ou aux visioconférences.

LG V50 ThinQ

© LaboFnac

Si l’idée n’est pas inintéressante en soi, elle peine à tenir la comparaison avec les smartphones pliables de la concurrence. La déception d’autant plus vive que la division TV de LG a montré sa capacité à innover avec de nouveaux formats : en témoigne son téléviseur enroulable. Quoi qu’il en soit, le prix de cette coque Dual Display, de même que celui du V50 ThinQ, reste encore à définir. Une chose est (presque) sûre : LG ayant annoncé son recul sur le marché mobile français, il a bien peu de chances d’apparaître sur les rayonnages des revendeurs.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.