bandeau C’est officiel, le Mobile World Congress 2020 est annulé
  • Smartphones

C’est officiel, le Mobile World Congress 2020 est annulé

news Le 13 février 2020

La décision était attendue et elle est désormais officielle : le MWC 2020 de Barcelone n'aura pas lieu. La GSMA, l'association en charge de l'organisation du salon, a finalement décidé de jeter l'éponge.

La crainte d’une propagation du coronavirus et les nombreuses défections auront finalement eu raison du Mobile World Congress. La GSM Association, l’organisateur de l’événement, a pris la décision d’annuler l’édition 2020 du plus grand salon mondial dédié aux smartphones. Le MWC 2020 devait se dérouler du 24 au 27 février prochain à Barcelone et accueillir plus de 100 000 visiteurs venant de plus de 180 pays. La GSMA explique dans un communiqué que la décision a été prise car « la préoccupation mondiale concernant l’épidémie de coronavirus, les inquiétudes sur les voyages et d’autres circonstances rendent impossible l’organisation de cet événement ». Ces derniers jours, de nombreux acteurs majeurs de l’industrie avaient préféré renoncer à leur venue compte tenu des risques de propagation du coronavirus.

Mobile World Congress 2019

© GSM Association

L’entreprise sud-coréenne LG avait rapidement pris les devants en annulant sa participation dès le 4 février. Elle avait été suivie par Intel, Vivo, Ericsson, Sony ou encore HMD, Facebook et Nokia. De nombreux opérateurs européens avaient également fait le choix de se retirer des exposants du salon, à chaque fois pour des raisons de santé et de sécurité face au coronavirus. La plupart de ces sociétés organiseront leurs propres événements, comme Sony qui a prévu de diffuser sa conférence sur sa chaîne YouTube Xperia. Le fabricant Royole a quant à lui annoncé la sortie du FlexPai 2 et devrait le présenter au grand public avant le 24 février, tandis que Xiaomi annonce pour l’heure repousser son événement à une date ultérieure via son blog officiel. Les réactions de Realme, Huawei et des autres constructeurs qui espéraient profiter du MWC pour présenter leurs nouveautés se font encore attendre.

Une facture salée

Initialement, la GSM Association devait rendre sa décision vendredi. Elle avait d’ailleurs maintenu l’événement mercredi après-midi avant d’annuler le MWC dans la soirée. L’organisateur de l’événement avait pris plusieurs mesures pour éviter les contaminations et permettre au MWC d’avoir lieu, soutenu par la ville de Barcelone. L’annulation devrait occasionner un manque à gagner de plusieurs centaines de millions d’euros (près de 500 millions d’euros) pour la capitale catalane. « Une annulation du (salon mondial) du mobile serait traumatisante pour la ville, c’est le point culminant de l’année. Ce sont quatre jours de congrès au complet, à refuser des demandes et avec les tarifs les plus élevés de l’année. Il n’y a pas d’autre semaine comme celle-là », expliquait Ignacio Arias, directeur de l’hôtel AC Som Marriot, à l’AFP quelques heures avant la décision de la GSMA.

En coulisses, le site Wired rapporte que les organisateurs de l’événement tentaient de convaincre la région de prononcer une urgence sanitaire, ce qui permettrait de faire jouer les assurances. « Si les entreprises décident de ne pas venir, elles doivent en théorie nous dédommager partiellement. Mais si la GSMA annule l’événement pour des raisons de sécurité, elles peuvent prétendre que ce n’est pas de leur faute », indiquait une hôtelière. L’autre risque pour la GSM Association est de voir les fabricants organiser leurs propres événements, comme peuvent le faire Samsung, Huawei ou Apple. Ces dernières années, le Mobile World Congress de Barcelone a déjà vu certains de ses principaux acteurs prendre leurs distances.