LaboFnac

Nest (Google) tout près de racheter Withings (Nokia) ? Pas si vite !

Nokia est décidé à vendre Withings, l'ancien fleuron français des objets connectés, et discute avec plusieurs acquéreurs potentiels, dont un Gafam. Le nom de Google via sa filiale Nest est évoqué avec insistance et le géant américain serait sur le point de s'offrir Nokia Health, une information à prendre avec des pincettes.

Ce n’est plus un secret, Nokia songe à vendre Nokia Health (ex-Withings). Rachetée en 2016, la start-up française était alors considérée comme un fleuron de la French Tech et Nokia avait payé le prix fort : 170 millions d’euros. Le groupe finlandais est aujourd’hui en difficulté sur le secteur des objets connectés pour la santé et a fortement revu à la baisse la valeur de Withings.

Nokia Steel HR

© Nokia Health

Plus tôt ce mois-ci, nous évoquions que la vente de Withings se précisait avec quatre candidats en lice, une information dévoilée par le quotidien Les Échos. Parmi les candidats, deux Français et deux non-Européens dont l’un des géants américains du numérique que l’on connait sous l’acronyme Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). Depuis quelques jours, cette information est reprise par plusieurs sites et médias. Le nom de Nest (Google) est évoqué, certains expliquant même que Google est tout près de s’offrir Nokia Health en affirmant que l’information vient du site Les Échos.

Pourtant, la firme de Mountain View n’est pas citée explicitement par nos confrères. « Sur les rangs, quatre candidatures, selon nos informations. Deux portées par des repreneurs français et deux autres par des non-Européens, dont un des cinq Gafam ». À partir de cette information, il est impossible d’affirmer que Google est bien le Gafam en question. Un proche du dossier explique simplement : « Dans la guerre qu’ils se livrent, l’intérêt que les Gafam portent pour les produits hardware devrait nous aiguiller sur le potentiel de cette marque ». Une bonne nouvelle pour l’ancien fleuron français, dont le nom a disparu au profit de celui de Nokia.

Samsung garderait aussi un œil sur Withings

Publiée début avril, l’information du site Les Échos n’a été reprise que ces derniers jours, lorsque Wareable l’a repérée. En début de semaine, le site spécialisé dans les objets connectés cite le quotidien français et explique que la filiale d’Alphabet, qui a récemment fusionné avec Google, est intéressée « selon des sources proches du dossier » sans plus de précision. Enfin, les derniers bruits de couloirs viennent du site Le Monde. Ce dernier explique que selon ses informations, « des entreprises françaises, européennes ainsi que Google et Samsung […] seraient en lice pour la reprise de Withings ». Si le nom de Google est une nouvelle fois associé à celui de la start-up, on note l’apparition de celui du géant sud-coréen. Un concurrent de taille pour Mountain View.

Il est donc difficile d’affirmer aujourd’hui que le géant américain est tout proche d’un rachat. De plus, les négociations pourraient prendre du temps puisque le gouvernement les suit de près et ne semble pas prêt à laisser Withings à une société non européenne. Néanmoins, l’intérêt de Google et de sa filiale n’est pas surprenant, le secteur de la santé connectée est porteur.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.