LaboFnac

Netflix a gagné plus de 10 millions d’abonnés avec la crise du coronavirus

Netflix revendique près de 193 millions d'abonnés dans le monde. Avec la pandémie de coronavirus, la plateforme est parvenue à séduire 10,1 millions de nouveaux abonnés en trois mois. Une tendance qui ne suffit pas à rassurer les marchés en ces temps troublés.

L’incontournable Netflix se porte bien et confirme qu’il est l’un des grands gagnants du confinement. Alors que la pandémie de coronavirus a obligé une bonne partie de la planète à rester chez elle, la plateforme de streaming a séduit quelque 10 millions (10,1 millions) de nouveaux abonnés entre avril et juin. Une performance supérieure aux attentes de la firme de Los Gatos qui s’explique en grande partie par ce contexte favorable à la vidéo à la demande. Sur les six premiers mois de l’année, Netflix a gagné 26 millions de nouveaux abonnés, soit presque autant que les 28 millions enregistrée sur l’ensemble de l’année 2019. L’AFP et CNBC rapportent que Netflix compte désormais près de 193 millions (192,95 millions) d’abonnés dans le monde.

Netflix

© CC

Cette bonne santé se traduit également par un bénéfice en forte hausse (+166 %), à 720 millions de dollars. Dans le même temps, le chiffre d’affaires trimestriel s’élève à 6,15 milliards de dollars et dépasse les prévisions. Des nouvelles encourageantes pour Reed Hastings, mais le patron de Netflix s’attend à un net ralentissement dans les mois qui viennent. « Cependant, comme attendu, la croissance ralentit au fur et à mesure que les consommateurs se remettent du choc initial de la Covid et des mesures de restriction », précise la société. Résultat, elle n’anticipe que 2,5 millions de nouveaux abonnés payants au troisième trimestre.

L’après-Covid inquiète Netflix

Si Netflix reste confiant pour l’année 2020, la plateforme risque de devoir bousculer son calendrier en 2021. Elle prévoit de proposer plus de contenus originaux l’année prochaine, mais confirme que certains programmes pourraient arriver avec quelques mois de retard. « La pandémie et les pauses de production ont un impact similaire sur nos concurrents et nos fournisseurs », indique la plateforme. Les plateformes de streaming comme Disney+, Apple TV+ ou Prime Video, rivales de Netflix, pourraient d’ailleurs compliquer la tâche du géant de Los Gatos. Ces incertitudes, ainsi que le bénéfice par action décevant (1,59 dollar contre 1,81 dollar attendu par les analystes), n’ont pas échappé à Wall Street qui a sanctionné la firme après la publication de ses résultats.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.