LaboFnac

Pour Nexon, PlayerUnkown’s Battleground est responsable de l’échec de LawBreakers

Vous vous souvenez de LawBreakers ? On ne vous tiendra pas rigueur d'une négation, compte tenu de la faible population qui reste actuellement sur les serveurs de jeu. Son éditeur, Nexon, a d'ailleurs essuyé quelques trous dans ses résultats et en a cherché la cause... qui serait le titre en vogue du moment : Playerunknown's Battlegrounds.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que LawBreakers a essuyé un gros revers, si bien que l’on peut le classer dans la catégorie des flops. Le jeu du créateur de Gears of War ou Unreal Tournament s’est particulièrement mal vendu aussi bien sur PC que sur PlayStation 4, bien que les chiffres de vente n’aient pas été divulgués à l’heure qu’il est. On peut simplement se baser sur les données du site SteamSpy pour mesurer l’ampleur des dégâts : moins de 80 000 joueurs seraient passés à la caisse pour le jeu de Boss Key sur Steam, alors même que des périodes de jeu gratuites gonflent le chiffre. Du côté de la population des serveurs – sur PC tout du moins – le constat est tout aussi morose. On dénombre ainsi moins d’une centaine de joueurs simultanés au quotidien.

Lawbreakers joueurs

Pic de joueurs en simultané sur LawBreakers, par jour – Source : SteamSpy

Pas de quoi rassurer les développeurs, ni même Nexon, l’éditeur du jeu. La société sud-coréenne, plutôt active dans le secteur du jeu en ligne et disposant des titres comme Counter-Strike Online 2, Counter-Strike Nexon Zombies ou encore le MMORPG Tree Of Savior dans son portfolio, a tout logiquement cherché quelques explications quant au succès anecdotique de la production sortie au début du mois d’août dernier. Le constat est plutôt déroutant.

Car on parle de 32,6 millions de dollars de trou de dépenses pour les résultats financiers l’année passée, ardoise qui aurait dû être partiellement comblée par LawBrakers. Shiro Uemura, une des grosses pointures du département financier de chez Nexon, s’est expliqué sur le sujet : « LawBreakers est un FPS unique développé pour les joueurs hardcore. Nous avions de grandes attentes pour sa sortie. Cependant, le timing de son lancement s’est avéré malencontreux. Plus précisément, le blockbuster du jeu PC en ligne PlayerUnknown’s Battlegrounds est sorti pratiquement au même moment, rendant le marché très compliqué pour les jeux de tir à la première personne en général, et donc LawBreakers. »

Et Overwatch et Paladins, dans tout ça ?

Une explication qui manque toutefois de réalisme quand on sait que des jeux comme Overwatch et Paladins, des concurrents autrement plus directs de LawBreakers que PlayerUnknown’s Battlegrounds qui n’appartient pas non plus à la catégorie des hero shooters (littéralement des jeux de tir à héros), ne connaissent pas spécialement de difficultés pour se trouver une base de joueurs. De plus, si l’arrivée des deux titres sur le marché coïncide, LawBreakers alignait près de 8 000 joueurs en pic à son maximum, alors que PUBG tapait déjà dans les nombres à six chiffres. Quand LawBreakers fédérait 30 joueurs en pic le 24 décembre, PUBG dépassait les 2,6 millions de joueurs. Ce dernier a d’ailleurs passé le cap des 3 millions d’utilisateurs simultanément, un autre cap pulvérisé par le phénomène de PUBG Corp.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.