LaboFnac

Nintendo : le résultats financiers du Nippon confirment la réussite totale de la Switch

Ça y est, l'année fiscale 2017-2018 est officiellement derrière Nintendo. Si l'exercice s'est terminé le 31 mars 2018, les résultats ont aujourd'hui été publiés par le constructeur, donnant ainsi une vision globale de la première année de la Nintendo Switch. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'influence de la console a été plus que positive.

Sans surprise, surtout quand on suit de près l’industrie du jeu vidéo, la Switch a eu un impact extrêmement bénéfique sur la santé financière de Nintendo. Les étapes intermédiaires situées à la fin des différents trimestres fiscaux donnaient déjà des indicateurs sur la réussite de la console, mais aujourd’hui on peut finalement prendre le recul nécessaire sur l’ensemble de la première année d’exploitation de la Switch par le biais des résultats financiers. Des premiers jours du mois d’avril 2017, jusqu’au 31 mars 2016, Nintendo a réalisé 7,93 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une variation de +116,08 % par rapport à l’année 2017. Le bénéfice opérationnel (soit les bénéfices engrangés par l’activité directe de Nintendo) de la marque avoisine 1,33 milliard d’euros, soit +504,5 % d’augmentation depuis la même période en 2017, alors que le bénéfice net, lui, est de 1,05 milliard d’euros, ce qui équivaut à une croissance de 36,36 % depuis 2017.

Nintendo Switch

© LaboFnac

Nintendo entend vendre 20 millions de Switch en plus d’ici à la fin mars 2019

Des chiffres qui traduisent évidemment d’une excellente année de la part du constructeur nippon, ce qu’il avait oublié depuis l’ère Wii/DS, véritable âge d’or de la marque. Si la Wii U a fait office de déconvenue majeure pour les concepteurs des Mario et autres Zelda, la Switch inverse la tendance avec un certain brio. La console a même rempli son objectif des 15 millions de ventes réalisées durant l’exercice fiscal, et compte désormais à date 17,79 millions d’unités vendues dans le monde entier (2,92 millions de consoles ont trouvé preneur entre le mois de janvier et le mois de mars). Un score colossal qui sera évidemment amené à gonfler encore plus compte tenu du calibre des prochains titres prévus. Et il faudra bien cela pour distribuer 20 millions de Switch en plus, objectif fixé par Nintendo pour le nouvel exercice fiscal 2018-2019.

Des jeux comme Pokémon, Super Smash Bros. ou Fire Emblem ont de fortes chances de sortir entre ce mois d’avril 2018 et la fin du mois de mars 2019, alors qu’on peut émettre un peu plus de doutes sur Bayonetta 3, Shin Megami Tensei V ou encore Metroid Prime 4. Toujours est-il que Nintendo entend bien ouvrir encore un peu plus sa cible de joueurs potentiels. Une stratégie qui explique des initiatives telles que le Nintendo Labo (qui a réalisé un bon démarrage du côté des Japonais), mais aussi des titres grand public comme Mario Tennis Aces ou Super Smash Bros.. Le online payant, qui débutera quant à lui au mois de septembre prochain, devrait également permettre de dégager d’un peu d’argent supplémentaire.

Super Smash Bros. Nintendo Direct

© Nintendo

The Legend of Zelda: Breath of the Wild, le Zelda le plus vendu de l’histoire de la série

Mais outre les chiffres colossaux liés à la Switch, les jeux eux aussi ont fait le bonheur de Nintendo. En tête des ventes sur la plateforme, on retrouve Super Mario Odyssey et ses 10,41 millions d’exemplaires vendus à travers le monde. Vient ensuite Mario Kart 8 Deluxe, dont 9,22 millions de copies ont été vendues. The Legend of Zelda: Breath of the Wild termine sur la troisième marche du podium avec 8,48 millions de cartouches dans la nature depuis son lancement (5,72 millions vendues cette année fiscale), ce qui en fait le Zelda le plus populaire de toute la franchise. Viennent ensuite Splatoon 2 (6,02 millions), 1-2 Switch (2,29 millions), Xenoblade 2 (1,31 million) et le tout récent, puisque sorti le 16 mars dernier, Kirby Star Allies (1,26 million).

Au total, Nintendo indique avoir vendu 63,51 millions de jeux sur Switch, soit 10 millions de plus que prévu. Le dématérialisé prend également une place de plus en plus importante dans les résultats du géant du divertissement, avec 456 millions d’euros de chiffre d’affaires, ce qui représente une hausse de +87 % par rapport à l’année passée. Autrement dit, l’ouverture de la plateforme à un plus grand nombre de développeurs indépendants porte ses fruits. Le succès des titres tels que Stardew Valley en atteste.

La 3DS, moins centrale dans l’actuelle stratégie de Nintendo, s’en tire toujours avec les honneurs. 6,4 millions de consoles portables se sont vendues aux côtés de la Switch, et son plus gros hit, à la surprise de personne, n’est autre que Pokémon Ultra Lune/Ultra Soleil, avec 7,51 millions de ventes. Si la division mobile se fait beaucoup plus discrète que le reste, Nintendo compte sur le prochain Mario Kart Tour pour prendre encore un peu plus la température du secteur.

The Legend of Zelda: Breath of the Wild

© Nintendo

Pour Nintendo, l’année fiscale passée a été une réussite totale. Si les objectifs futurs sont encore plus ambitieux, il y a fort à parier que le constructeur/éditeur/développeur ait des surprises dans sa besace. On en verra probablement un peu du contenu lors de l’E3 prochain, en juin à Los Angeles.

Un peu plus de lecture avec : Nintendo : Shuntaro Furukawa remplace Tatsumi Kimishima au poste de PDG


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.