LaboFnac

Nintendo Switch : la console de salon qui n’en est pas vraiment une

bandeau Nintendo Switch : la console de salon qui n’en est pas vraiment une

La prochaine console de Nintendo sera la Switch, en référence à ses deux modes de jeu accessibles en un tour de main : console de salon et console nomade. Elle a été présentée en octobre et devrait arriver dans le commerce en début d’année 2017.

Toujours en décalage avec Sony et Microsoft, autant dans le temps que dans la philosophie, Nintendo s’apprête désormais à remplacer la mal-aimée Wii U vendue à quelques 15 millions d’exemplaires seulement depuis 2012. A moins que ce ne soit la 3DS ? La mystérieuse NX a finalement été présentée le mois dernier, ou au moins montrée. Elle arrivera dans le commerce sous le nom Switch et rompra ainsi avec la série Wii malgré un concept finalement assez proche de la dernière génération. La tablette est reprise mais ne sert plus de contrôleur. C’est bel et bien la console, qui se positionne dans un dock pour l’expérience de salon et s’en détache si besoin pour jouer partout grâce aussi à la manette modulaire. A noter que l’écran, HD aux dernières nouvelles, ne semble pas être tactile.

Nintendo Switch

Une manette pour deux

La manette de la Switch a été baptisée Joy-con et se compose de deux parties, à réunir sur un support en forme de pad (plus ou moins) classique pour la maison ou à accrocher de chaque côté de la tablette pour les déplacements. Il sera en outre possible d’utiliser chaque partie indépendamment pour jouer à deux sur la tablette, maintenue par sa petite béquille intégrée, comme le montre la vidéo de présentation avec Mario Kart, et même à quatre sur deux tablettes. La convivialité reste donc une priorité chez Nintendo. D’autres titres apparaissent également : Zelda Breath of the Wild, un nouveau Mario, NBA 2K, Splatoon et même Skyrim. Un pad classique et sans fil sera également proposé pour les puristes, mais sans doute en option seulement.

Nintendo Switch

Un coeur signé Nvidia

La Nintendo Switch est donc une console de salon qui n’en est pas vraiment une. En conséquence, elle devrait s’appuyer sur une configuration bien différente de celles des PS4 et Xbox One. Peu de détails techniques ont été dévoilés si ce n’est qu’elle tirera sa puissance d’une puce Nvidia optimisée avec l’aide de Nintendo mais le manque d’espace et la consommation énergétique à limiter pour la mobilité impliquent presque obligatoirement une solution tout-en-un. Il s’agira sans doute du Tegra X1, mais un X2 ne serait pas à exclure non plus. Dans tous les cas, la Switch devrait au moins pouvoir rivaliser avec la Xbox One ou presque tout en laissant la PS4 légèrement devant, mais le projet Scorpio et la PS4 Pro risquent de lui donner un sacré coup de vieux très rapidement…

Pour plus de détails, ils faudra malheureusement patienter jusqu’au 13 janvier 2017, date de la présentation officielle, alors que le lancement est quant à lui prévu au mois de mars. Les jeux, sous forme de cartouche, disponibles au lancement devraient inclure ceux de la vidéo de présentation mais d’autres complèteront sans doute la liste puisque Nintendo a dévoilé une liste d’une cinquantaine d’éditeurs engagés sur le projet, parmi lesquels Electronic Arts, Capcom, Konami, Square Enix ou encore Sega.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.