LaboFnac

Nokia : la revente de Withings se précise, quatre candidats en lice

Moins de deux ans après le rachat de la startup française par Nokia, la revente de Withings se précise et devrait intervenir d'ici un mois. Plusieurs repreneurs potentiels se sont manifestés pour mettre la main sur le pionnier des objets connectés.

Fleuron de la French Tech, Withings avait rejoint les rangs de Nokia en 2016 pour 170 millions d’euros. L’ambition était là et le secteur de la santé connecté en plein développement, mais le groupe finlandais n’a jamais su quoi faire de la prometteuse société française. Il était notamment question de développer Nokia Health, sa division santé. Moins de deux ans plus tard, Nokia avait admis réfléchir à l’avenir de son activité de santé numérique, n’excluant pas une vente de Withings. Une information qui tend à se confirmer, si l’on en croit les informations du quotidien Les Échos. Ce dernier rapporte que la société est sur le point d’être vendue. La cession devrait même intervenir d’ici un mois. Un échec pour Nokia qui devrait beaucoup d’argent dans cette affaire. La valeur de Withings s’est effondrée après que le Finlandais a reconnu avoir surestimé le prix d’acquisition de 141 millions d’euros.

Withings Nokia

© Nokia Health

Un géant américain s’intéresse à Withings

Toutefois, plusieurs repreneurs se sont fait connaître selon le quotidien. Parmi les candidats, on retrouve deux entreprises françaises, mais aussi deux non-Européens, dont l’un des cinq Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). En haut lieu, l’éventualité de voir une entreprise étrangère mettre la main sur les donnes personnelles des utilisateurs inquiète. Le gouvernement français a d’ailleurs décidé de suivre ce dossier de très près.

L’identité des potentiels repreneurs n’a pas été dévoilée, mais la présence d’un géant américain n’est pas surprenante. Amazon et Google montrent un intérêt certain pour les objets connectés avec les rachats de Ring et le rapprochement de Nest. Cette filiale spécialisée dans la domotique a rejoint la division matérielle de Google pour faire entrer l’IA dans la maison connectée. Microsoft et Apple s’intéressent eux aussi à la santé connectée. Enfin, Facebook pourrait également se tourner vers ce type d’objets connectés après avoir lancé son enceinte intelligente. On a également appris que le réseau social s’intéresse au domaine médical voulait accéder aux données des utilisateurs.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.