LaboFnac

Non, le Xiaomi Mi 8 Explorer ne montre pas vraiment ses composants

Xiaomi voulait marquer les esprits avec le Mi 8 Explorer Edition, un smartphone doté d'une coque transparente qui permet de voir ses entrailles. Mais les composants visibles sont des faux.

Xiaomi a dévoilé hier son nouveau smartphone haut de gamme, le Mi 8. Proche de l’iPhone X côté design, ce modèle n’arrive pas seul puisque deux déclinaisons ont été annoncées par la marque chinoise. On retrouve notamment le Mi 8 Explorer Edition, un smartphone premium qui nous rappelle les GameBoy ou les montres squelettes avec sa coque transparente qui permet de voir ses composants. Une nouvelle tendance sur le marché des smartphones : HTC a fait un choix similaire en déclinant son U12+ en bleu translucide.

Xiaomi Mi 8 Explorer Edition

© Xiaomi

Sur les premières images proposées par le fabricant, on peut notamment apercevoir le SoC Snapdragon 845 ainsi que plusieurs composants pour un rendu plutôt convaincant. Il y a toutefois un petit problème avec la proposition de Xiaomi. Il semblerait en effet que la partie visible ne corresponde pas aux composants du smartphone. Un modérateur du forum HTC en Chine, Chengming Alpert, a rapidement émis des doutes sur Twitter. Dans une série de Tweets repérée par The Verge, il explique que le « S845 ne peut pas être dans cette position » et note que « tous les composants qui l’entourent sont trop éloignés les uns des autres » ainsi que l’absence de tuyaux, fils et câbles pour assurer un bon refroidissement de l’ensemble. Pour lui, Xiaomi a simplement utilisé un autocollant sous le verre et la marque.

Xiaomi répond à la polémique

Face à la polémique naissante, le constructeur a souhaité réagir. Dans une déclaration à The Verge, Xiaomi explique : « Le dos transparent sur Mi 8 Explorer Edition est en effet fait de verre transparent, et il n’y a pas d’autocollant avec une image dessus. Les parties que vous voyez sur la moitié supérieure arrière, par exemple, sont des parties de la carte mère ». Une réponse qui n’a pas forcément convaincu les médias chinois et américains. Ces derniers ont fait part de leurs doutes et comparé le smartphone de Xiaomi à celui de HTC.

Sur Twitter, Chengming Alpert a obtenu une réponse officielle du fabricant, qui confirme qu’il s’agit bien d’éléments physiques et non d’un autocollant. Toutefois, Xiaomi ajoute qu’il s’agit d’une « partie de la carte-mère qui n’a rien à voir avec le fonctionnement du téléphone. La retirer n’affectera pas le fonctionnement du téléphone ». Une explication confirmée par Engadget, le site a été informé qu’il n’était tout simplement pas possible que les composants de la carte mère – en particulier le chipset – soient exposés de cette façon. Pour le média américain, il s’agit probablement du blindage RF qui permet de protéger les vrais composants.

Au final, le fait de voir des composants factices ne changera pas grand-chose pour l’utilisateur et renforce le design du smartphone, mais Xiaomi aurait sans doute gagné à être plus… transparent.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.