LaboFnac

Trois ans après son rachat, le fondateur d’Oculus quitte Facebook

Trois ans après le rachat d'Oculus par Facebook, son fondateur, Palmer Luckey, quitte ses fonction au sein de l'entreprise spécialisée dans la réalité virtuelle. Un départ qui intervient après un semestre particulièrement tumultueux.

Dernier jour pour Palmer Luckey. Le fondateur d’Oculus et créateur de l’Oculus Rift quitte aujourd’hui ses fonctions au sein de la société qu’il a initiée en 2012, et qui depuis est passée aux mains de Facebook. Le réseau social, rappelons-le, avait acheté la société au casque de réalité virtuelle en mars 2014 pour 2 milliards de dollars, dont Luckey était resté depuis lors le visage officiel.

Palmer Luckey

Palmer Luckey a toutefois passé les six derniers mois en toute discrétion, après le scandale mis au jour par le média américain The Daily Beast en septembre 2016. Le site avait alors pointé l’implication du jeune homme d’affaires – il n’a aujourd’hui que 24 ans – auprès de Nimble America, dont il était accusé d’être un soutien financier majeur. L’organisation politique, soutien de Donald Trump, s’illustrait alors dans le « shitposting » de memes et autres trolls visant à entacher l’image de son adversaire, Hillary Clinton. Palmer Luckey, accusé d’être l’un des principaux soutiens de ce groupe, avait fini par indiquer lui avoir versé 10 000 dollars « parce [qu’il pensait] que l’organisation a de nouvelles idées sur la façon de communiquer avec les jeunes électeurs ». Reste que depuis lors, Luckey n’a plus fait d’apparition publique au côté des équipes de Facebook, publiquement opposé à Donald Trump.

Si l’affaire Nimble America semble avoir été déterminante dans le départ de Palmer Luckey de Facebook, les causes exactes de sa démission restent confidentielles. Comme le note Tom’s Hardware, Oculus et, par ricochet, sa maison-mère Facebook, a été condamné à verser 500 millions de dollars de dommages et intérêts à ZeniMax début février, pour le vol de secrets industriels. Ces diverses affaires ont probablement pesé dans la balance, même s’il faut noter que le départ de Palmer Luckey, pratiquement trois ans jour pour jour après le rachat de sa société, peut également avoir été prévu d’emblée lors de la transaction. Reste que ni Facebook ni le principal intéressé n’ont commenté l’information.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.