LaboFnac

Opera Touch : le navigateur web qui veut faciliter le surf à une main

Opera a récemment lancé un nouveau navigateur web pour Android. Il prend le nom d’Opera Touch et entend se démarquer avec un bouton censé faciliter la navigation à une main.

C’est l’une des fonctions phares des smartphones, et pourtant. Rares sont les utilisateurs à faire réellement attention au navigateur  qu’ils utilisent pour surfer sur le web en mobilité. Beaucoup se contentent plutôt de celui qui vient avec leurs smartphones, puisque tous en intègrent un nativement. Il faut dire qu’avec une majorité de modèles Android en circulation, cela revient généralement à utiliser la version mobile de Chrome, qui est à n’en pas douter l’un des navigateurs les plus efficaces. Les boutiques applicatives proposent néanmoins de nombreuses alternatives qui méritent parfois le coup d’oeil. Opera, déjà à l’origine du navigateur du même nom, tente aujourd’hui sa chance avec Touch, et promet avec lui de permettre de « naviguer facilement à une main. »

Opera Touch

Un bouton d’accès rapide assez pratique

Voilà donc le principal argument mis en avant pour pousser à télécharger le dernier navigateur d’Opera, et l’idée n’est certainement pas inintéressante compte tenu de la taille croissante des écrans de smartphones. Mais qu’en est-il de la pratique ? Pour tenir promesse, Opera Touch s’appuie sur un bouton d’action rapide et toujours accessible au bas de l’écran du navigateur. Celui-ci permet non seulement un accès direct à la recherche, avec dictée vocale et reconnaissance de QR Codes si besoin, d’un simple appui, mais aussi d’afficher les différents onglets ouverts lorsque l’appui est maintenu plutôt que de devoir étendre le pouce pour y accéder par le haut de l’écran comme avec la plupart des autres solutions. Et force est de reconnaître que le système est assez pratique.

Opera Touch propose également d’autres fonctions intéressantes, bien que loin d’être inédites, comme la synchronisation avec la version desktop d’Opera via My Flow, qui permettra par exemple de commencer la navigation sur ordinateur et de la reprendre sur mobile. On notera également l’intégration d’un bloqueur de pubs, ou encore celle d’une « protection contre le minage de cryptomonnaie » à activer dans les paramètres pour celles et ceux qui craindraient d’être victimes d’abus, dont bien des cas ont pu être observés ces derniers mois. Et si l’interface graphique n’est pas particulièrement séduisante, elle se montre au moins sobre et aérée. Rien qui devrait donc freiner les mobinautes qui souhaiteraient tenter la navigation à une main avec Opera Touch, qui est en outre disponible gratuitement sur le Play Store.

Il n’a pour l’heure pas été fait mention d’une version iOS, mais puisque les autres navigateurs d’Opera sont disponibles sur les appareils d’Apple, c’est sans doute une possibilité à ne pas écarter.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.