LaboFnac

Au Pakistan, Calibri risque de faire tomber le Premier Ministre

Le Premier ministre pakistanais cité dans les Panama Papers a fourni de faux documents alors qu'il cherchait à se défaire des accusations de corruption qui pèsent sur lui. Mais la police l'a trahi.

Scénario rocambolesque. Au Pakistan, Nawaz Sharif, Premier ministre du pays, est poursuivi en justice depuis 2016 et l’affaire des Panama Papers pour des opérations financières douteuses. Trois des enfants de Sharif sont d’ailleurs cités dans les petits papiers de Mossack Fonseca comme bénéficiaires de trois sociétés situées dans les îles Vierges britanniques. Des documents font mention de transactions financières ayant eu lieu en 2007, et la famille de Sharif a de son côté justifié ceci avec des documents datant de 2006.

calibri police

Jusque-là, pas de problèmes, a priori. Seulement, les enquêteurs ont eu du nez, puisqu’un expert en typographie a déterminé que la police utilisée sur les documents fourni par la famille est la police Calibri, connue de tous. Sauf que cette police n’a été rendue disponible commercialement qu’à partir du 31 janvier 2007 (avec le lancement de Microsoft Office 2007), et donc après la rédaction présumée du document. Ce qui ne veut dire qu’une chose : le document a été antidaté, ou recréé.

Du coup, il va falloir ajouter faux et usages de faux aux charges retenues contre la famille de Nawaz Sharif. Tout ça à cause d’une police.

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.