LaboFnac

Parrot Mambo FPV : cap sur les courses de drones

Parrot renouvelle son mini-drone Mambo, qui gagne la vue à la première personne ainsi que des options permettant aux pilotes les plus aguerris de se lancer dans les courses d'obstacles.

Un an après son premier Mambo, Parrot renouvelle son mini-drone dans une version FPV orientée vers une activité en plein boom : la course de drones. L’appareil, baptisé donc Mambo FPV, conserve la légèreté de son prédécesseur, ce qui en fait davantage un appareil à utiliser en intérieur ou du moins dans des grandes pièces abritées (hangars, par exemple), mais gagne en vélocité. Dans un jardin, attention aux rafales de vent, qui risquent de compliquer son pilotage.

Parrot Mambo FPV

Trois modes de pilotage

Le Mambo FPV se présente comme un petit quadricoptère de 63 grammes (sans sa batterie), dont l’autonomie reste à peu près semblable à celle du précédent modèle de Parrot : comptez donc un peu plus de 7 minutes avec caméra, et une petite dizaine de minutes sans, pour un temps de charge d’une demi-heure. L’appareil, connecté en Bluetooth au smartphone, vole jusqu’à 30 km/h, et propose aux pilotes trois modes de vol : l’un, Facile, est entièrement stabilisé et associé à un mode autopilote, le second, Drift n’est stabilisé que verticalement, tandis qu’en mode Racing, l’utilisateur se débrouille seul. Il doit gérer la stabilité de son drone, mais peut négocier des mouvements nettement plus rapides.

Parrot Mambo FPV

L’intérêt de ce nouveau Mambo tient aussi à l’intégration d’une petite caméra 720p, fixée par une connectique propriétaire au-dessus du drone. Elle offre un retour sur smartphone, un peu pixellisé, avouons-le, utile notamment pour éviter des obstacles lointains – le drone peut voler jusqu’à 100 mètres de distance avec la manette Wi-Fi. Le smartphone, jusqu’au format 6 pouces, peut être inséré dans un casque, les Cockpitglasses 2, afin d’obtenir une vue à la première personne du vol (FPV). La qualité ne rivalise certes pas avec celle des casques de VR, mais l’effet de vitesse est bien là.

On notera également que les vidéos peuvent être enregistrées sur le smartphone pour un partage sur les réseaux sociaux. Il nous faudra toutefois tester un peu plus précisément l’appareil pour juger de la qualité des images produites. Dernier accessoire, la manette Flypad permet quant à elle de faire appel à des joysticks pour piloter le tout un peu plus précisément ; elle est compatible avec un support pour smartphone.

Parrot Mambo FPV

Le Mambo FPV, légèrement plus onéreux que le Mambo Mission déjà disponible, sera disponible dès ce week-end au prix de 179 euros, avec caméra, les lunettes FPV, la manette Flypad et les divers accessoires utiles à son usage. Le drone pourra toutefois être acheté seul (avec pilotage depuis un smartphone), au prix de 109 euros.

Parrot Mambo FPV

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.