LaboFnac

Les partenaires américains de Huawei pénalisés à leur tour

Huawei n'est pas le seul à traverser une période compliquée, ses partenaires et clients sont également touchés par le décret de Donald Trump. L'américain Broadcom a lancé un avertissement et réduit de 2 milliards de dollars sa prévision de chiffre d'affaires annuel

Les sanctions américaines ont de lourdes répercussions sur les différentes activités de Huawei. Le géant chinois a dû se résoudre à mettre à l’arrêt sa division PC et son fondateur, Ren Zhengfei, a expliqué qu’une baisse de revenus à hauteur d’environ 30 milliards de dollars était à envisager. En attendant un éventuel accord avec les États-Unis, Huawei table prévoit un retour sur le devant de la scène d’ici 2021 et voit ses partenaires faire grise mine.

Le décret de Donald Trump a placé le fabricant chinois sur liste noire, ce qui lui interdit d’acheter des produits comportant au moins 25 % de composants issus d’une technologie ou de matériaux américains. Une décision qui a un impact direct sur les entreprises américaines qui se retrouvent dans impossibilité de commercer avec Huawei. Plusieurs poids lourds de la tech américaine comme Google, ARM, Intel ou Qualcomm ont ainsi pris leurs distances avec la firme de Shenzhen.

Broadcom

© Broadcom

Broadcom fait également partie de cette liste et l’affaire Huawei n’est pas sans conséquence sur ses résultats. L’Agence Option Finance rapporte que le fabricant de semi-conducteurs américain a abaissé de 2 milliards de dollars sa prévision de chiffre d’affaires annuel, à 22,5 milliards de dollars contre 24,5 milliards de dollars auparavant. Le groupe prévient que cet avertissement sur ses ventes est lié au contexte d’incertitudes géopolitiques et aux restrictions imposées à Huawei. L’année dernière, Broadcom avait généré 900 millions de dollars de chiffres d’affaires avec le fabricant chinois.

Huawei est le symbole de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

« Nous constatons actuellement un ralentissement généralisé de la demande, qui, à notre avis, est attribuable aux incertitudes géopolitiques persistantes ainsi qu’aux effets des restrictions à l’exportation affectant l’un de nos principaux clients (…) Par conséquent, nos clients réduisent activement leurs niveaux de stocks et nous adoptons une attitude prudente pour le reste de l’année », explique Hock Tan, PDG du groupe américain.

Broadcom fournit notamment des puces pour les smartphones de Huawei qui est devenu l’un de ses principaux clients. Si les difficultés du géant chinois n’expliquent pas à elles seules l’avertissement lancé par Broadcom, Huawei se retrouve une nouvelle fois au cœur des tensions entre la Chine et les États-Unis.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.