LaboFnac

Prise en main de la nouvelle Microsoft Surface Pro : sans surprise, mais toujours très séduisante

Dans quelques jours sortira la nouvelle Surface Pro de Microsoft. Mais nous avons déjà eu l'occasion de la prendre en main. Voici nos premières impressions.

2017 ne sera pas l’année de la Surface Pro 5, mais de la Surface Pro « tout court« . Plus de numéro, donc. Un changement sans doute anodin pour beaucoup, mais évidemment pas pour Microsoft. Par cette absence de distinction, la firme semble vouloir montrer que sa tablette hybride a finalement atteint l’âge de la maturité, et qu’elle n’a désormais plus grand-chose à y apporter en dehors de l’habituelle mise à jour des composants internes. Mais on pourrait aussi l’interpréter comme l’aveu d’une panne d’inspiration. S’il faudra attendre un test complet pour pouvoir trancher définitivement ce point, nous avons pu prendre en main l’appareil pour nous faire un premier avis.

Microsoft Surface Pro (2017)

Enfin des coeurs Kaby Lake

Au premier coup d’oeil, impossible de différencier cette Surface Pro de la version précédente. Et pour cause. Les nouveautés sont essentiellement concentrées à l’intérieur. Et tiennent d’ailleurs à peu de choses. Microsoft passe enfin aux coeurs de septième génération Kaby Lake. Il s’agit d’ailleurs du point de départ de la plupart des autres améliorations annoncées, des hausses de performances et d’autonomie à l’absence de ventilateur pour la plupart des versions. Seules celles à base de Core i7 en sont encore équipées.

C’est donc valable pour celle qui nous a été prêtée, à base de Core i5, ainsi que celle à base de Core M3. Conséquence directe, la Surface Pro est silencieuse et c’est évidemment très appréciable. Reste désormais à espérer qu’elle ne chauffe pas, ou du moins qu’elle ne chauffe pas trop, puisque nous avons déjà pu observer une légère montée en température après quelques heures d’utilisation, malgré la grille d’aération du pourtour supérieur. Néanmoins, précisons que nous avons parfois volontairement sur-sollicité le CPU, afin de le pousser dans ses retranchements lors de notre courte prise en main. Si l’ensemble ne chauffe jamais plus que ce que nous avons pu constater, ce sera très bon.

De même, il faudra attendre un test plus poussé pour attester de réels progrès en termes de performances et d’autonomie. Mais on peut noter que Windows 10 Pro tourne comme un charme, et rappeler que Microsoft promet jusqu’à 13,5 heures d’utilisation. Ce qui représente une très bon chiffre en théorie.

Microsoft Surface Pro (2017)

Les mêmes atouts que la Surface Pro 4, et les mêmes faiblesses

En attendant, nous avons pu observer la construction très soignée de la tablette. Toujours faite de magnésium, elle reprend les dimensions de 291 x 201 x 8,5 mm du précédent modèle. Mais Microsoft a cette année opté pour des tranches (très) légèrement arrondies plutôt que plates. Soyons honnêtes. Cela n’apporte finalement pas grand chose, mais l’effort est louable et montre que la firme ne se contente finalement pas de resservir la même soupe année après année.

Elle a d’ailleurs aussi légèrement revu la béquille qui permet de redresser la tablette. Elle reste toujours aussi inconfortable sur les genoux, notamment en usage PC, mais gagne en souplesse puisqu’elle s’incline désormais librement sur 165°. C’est 5° de plus que sur la génération précédente, et cela devrait apporter un peu plus de confort en position « tablette graphique », avec le Surface Pen, même s’il faudra sans doute veiller à ne pas exercer trop de poids dessus. Le système a tout de même l’air fragile avec la plus grande ouverture.

Microsoft Surface Pro (2017)

Il nous faut en revanche souligner que ledit Surface Pen n’est désormais plus fourni, peu importe la version, alors qu’il l’était au moins avec les mieux loties auparavant. Il faudra donc l’acheter séparément, et ajouter au prix déjà élevé de la Surface Pro. Rappelons que la version la mieux équipée sera vendu 3099 euros tout de même… Et il en va de même pour la Type Cover.

Très pratique et fonctionnelle, avec ses deux positions (plat ou incliné) et ses touches désormais bien espacées, elle n’est pas fournie et coûte de son côté de 149 à 179 euros pour la version Signature en tissu Alcantara. L’aspect hybride apparaît donc comme purement optionnel. Sans investir dans les accessoires dédiés, la Surface Pro n’est qu’une simple tablette, même si c’est une belle tablette.

Microsoft Surface Pro (2017)

Microsoft Surface Pro (2017)

On ajoutera d’ailleurs à ses points forts la qualité d’affichage offerte par son écran PixelSense de 12,3 pouces pour une définition de 2736 x 1824 pixels, ainsi que ses appareils photo de 5 et 8 mégapixels, respectivement à l’avant et l’arrière, qui semblent produire de bons résultats. Ce dernier point n’est sans doute pas décisif pour beaucoup, mais reste très appréciable pour les appels vidéo. Les haut-parleurs stéréo qui entourent l’écran paraissent par ailleurs avoir été améliorés depuis la Surface Pro 4, mais nous laisserons là aussi le dernier mot au Labo.

Du côté des regrets, puisqu’il y en a tout de même, on relèvera l’absence, encore et toujours, de port USB-C, même si la Surface Pro reste plutôt bien fournie pour une tablette avec un USB 3.0 de type-A, un Mini DisplayPort, une prise jack et un port microSD, en plus du Wi-Fi ac et du Bluetooth 4.1 pour le sans-fil.

Microsoft Surface Pro (2017)

Microsoft Surface Pro (2017)

Verdict

La nouvelle Surface Pro se présente sans doute comme la plus petite évolution de la série. Elle ne devrait de ce fait pas trop intéresser les possesseurs de Surface Pro 4, mais renferme un joli potentiel pour les autres de par sa grande flexibilité. Il faudra en revanche investir dans des accessoires pour en profiter pleinement, et notamment la transformer en PC, puisque Microsoft ne vend que sa tablette seule. Rappelons d’ailleurs qu’elle sera disponible à partir du 15 juin prochain.

Bien sûr, nous ne manquerons pas de vous proposer un test complet de l’appareil dès que nous en recevrons une version définitive au Labo.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.