LaboFnac

Prise en main du Miggo Pictar One : un accessoire photo peu convaincant

Le Miggo Pictar One est un module externe pour iPhone promettant d'offrir au mobile d'Apple des fonctions poussées en photographie. Mais que vaut-il vraiment ?

Dans la famille des objets connectés un peu particuliers, je demande le Miggo Pictar. Destiné à améliorer les performances photo de votre smartphone, le Pictar est un module qui englobe une partie de votre terminal et sert de grip lorsqu’il est tenu en mode paysage. Mais pas seulement : utilisé avec l’application Pictar, il apporte une sorte de mode « Photo Pro » à votre iPhone, autorisant divers réglages manuels et apportant son propre traitement d’image.

miggo pictar one

Design et ergonomie

Avec son look chromé, on aurait pu croire que l’objet était fait de métal. Il n’en est rien et il faut se contenter d’un morceau de plastique, ou plutôt d’un assemblage de morceaux de plastique dont les finitions font, il faut le dire, assez cheap. Passé cette déception, on se dit que ce n’est finalement pas plus mal pour son poids (100 x 71 x 33 mm et 60 grammes). Pour sa durabilité et sa résistance aux chocs, pas forcément.

Venons-en à l’utilisation. Une fois la pile à l’intérieur de l’objet, il ne reste qu’à y insérer également le smartphone. Ne cherchez pas le bouton, il faudra tirer sur la partie basse pour pouvoir y glisser l’iPhone. Une manipulation un peu délicate, et qui demandera donc peu d’adresse. L’application Pictar, disponible gratuitement sur l’App Store, permet à l’objet de reconnaître directement le smartphone à proximité.

miggo pictar one

Sur la partie basse, on retrouve un pas de vis, si jamais vous souhaitez coupler l’objet à un trépied. Les professionnels y trouveront leur compte à ce niveau-là, et on s’imagine également plutôt bien installer ce système sur un salon où l’on filme avec nos smartphones. Sur la partie supérieure, on trouve une griffe porte-flash LED, pour quiconque voudrait ajouter un peu de compétences nocturnes à notre objet. Ajoutons à cela qu’il est possible d’apposer des lentilles tierces à l’objectif de l’iPhone.

miggo pictar one

En matière de conception, le Pictar est donc plutôt bien fichu, d’autant qu’une fois inséré dans l’objet, le smartphone ne risque pas de tomber, et tout est prévu pour que les boutons situés sur les tranches ne soient pas activés par mégarde. Le grip est en plus bien conçu et tombe parfaitement sous les doigts lorsque l’on se sert aussi des boutons de réglages de l’appareil.

Fonctions et utilité

Justement, le Pictar se construit autour de petite roue crantée à tourner dans un sens ou dans l’autre. En effet, derrière le déclencheur, qui permet aussi de faire la mise au point à mi-parcours, on trouve une première roue (à droite) qui permet d’ajuster le niveau ISO, la vitesse, ou compenser la luminosité selon le mode de prise de vue choisi.

miggo pictar one

Ce mode se sélectionne à partir de la molette gauche. D’ailleurs, l’interface est assez riche et il est possible de choisir entre les modes de prises de vues suivants : Obturateur (S), Manuel (M), Sport, Macro, Vidéo, Selfie, Filtres, Auto, ou ISO. Notez que pour appliquer la plupart des filtres, il faudra recourir à la version  payante de l’application Pictar.

pictar one

On peut également ajouter une ligne d’horizon à l’application, fort pratique pour obtenir un cliché droit, sélectionner un ratio de cadrage (3×4, 16×9, ou 1×1), effectuer la balance des blancs, activer un retardateur (3, 5, 10 ou 15 secondes), ou encore recourir à une fonction HDR.

miggo pictar one

La molette située à l’avant est bien moins pratique à utiliser puisqu’il faudra déplacer votre index de la main droite vers elle et abandonner le déclencheur. Cliquer sur cette molette permet de passer de l’appareil dorsal à l’appareil frontal, tandis que la tourner à gauche ou à droite permet de zoomer et dézoomer. Mais il existe aussi des options de personnalisation, et tout l’aspect pratique du module y réside. Il est possible de créer vos propres combinaisons en choisissant l’action que permettra de faire chacune des molettes.

Notre verdict

Le Pictar One est un bon complément au capteur de votre iPhone, et seulement de votre iPhone. Son premier désavantage, c’est donc qu’il n’est compatible qu’avec les produits d’Apple. Deuxième inconvénient : au bout de quelques minutes d’utilisation seulement, votre iPhone va devenir une vraie plaque de cuisson, et la batterie est drainée à la vitesse de la lumière. Il ne peut alors être considéré que comme un outil ponctuel.

miggo pictar one

C’est dommage parce qu’il est finalement assez complet, et offre des fonctions photo qui manquent cruellement à l’application native de l’iPhone. La qualité des clichés est en plus de cela très similaire à celle de l’app de base, ce qui n’est pas toujours le cas sur les apps tierces.

Malgré des idées pratiques (pas de vis et griffe porte-flash), l’objet reste un accessoire à la qualité de fabrication peu emballante, d’autant qu’il n’est pas simple d’y insérer l’iPhone, et encore moins de l’en extraire.

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.