LaboFnac

Prise en main des Gigaset GS370/370 plus : écran 18:9 et double capteur photo

Deux mois seulement après l’annonce des GS170H et GS270, Gigaset revient déjà dans l’actualité avec deux nouveaux smartphones. Les GS370 et GS370 plus, puisque c'est leur nom, confirment son envie de monter en gamme et promettent surtout de relever le niveau en photo avec leur double capteur au dos. Mission réussie ? Voici nos premières impressions.

Fort du succès pour le moins inattendu de son premier smartphone en France, à savoir le GS160H sorti en début d’année, Gigaset a décidé de sortir l’artillerie lourde en vue de transformer l’essai en cette fin d’année. Pas moins de trois smartphones avaient ainsi été lancés début septembre, autant pour lui succéder (GS170H) que pour étendre la gamme (GS270 et GS270 plus), et voilà que la firme enfonce le clou avec le SG370. Assorti lui aussi d’une déclinaison “plus” rallongeant la mémoire de 3 à 4 Go pour la RAM et de 32 à 64 Go pour le stockage et intégrant un capteur de 8 plutôt que 5 mégapixels à l’avant, il est avant tout présenté comme un “expert photo” avec son module à double capteur de 13 et 8 mégapixels au dos. Une configuration qui témoigne de la volonté, chez Gigaset, de coller un peu plus à l’actualité. Cela se retrouve également dans l’écran des GS370, qui adopte un ratio 18:9 des plus tendance, puisque Samsung, LG, Google, Wiko, HTC ou encore Wiko s’y sont également mis.

Gigaset GS370/GS370 plus

Enfin, il faudra pour le reste compter sur un chipset M6750T, un lecteur d’empreintes et une batterie de 3000 mAh, associée à un port microUSB pour la charge. L’ensemble est livré sous Android 7.0 Nougat, avec la promesse d’une mise à jour vers Oreo. Nous avons pu jouer quelques minutes avec les nouveaux modèles de Gigaset pour vous livrer une première impression.

Place au métal, et aux contenus

Le premier contact avec les GS370 est plutôt bon, et bien meilleur qu’avec les modèles précédents de la marque. Et pour cause. Le châssis est ici fait de métal plutôt que de plastique, et donne ainsi l’impression de tenir des modèles plus premium. D’autant que l’assemblage semble de qualité et que les mobiles sont plutôt fins, surtout en comparaison des GS270 dont la batterie de 5000 mAh demande évidemment beaucoup de place… On regrettera une tendance à retenir un peu trop les traces de doigts, mais l’ensemble est donc plutôt joli. Gigaset fait un réel pas en avant côté design, et se permet même une petite note de rouge sur le bouton de mise sous tension à droite. Un petit détail certes, mais qui témoigne bien de toute l’attention qu’il y porte désormais.

Gigaset GS370/GS370 plus

Les courbes adoptées pour le tour, et cela aussi bien à l’arrière qu’à l’avant grâce à la vitre 2,5D, participent pour leur part à la bonne tenue générale des GS370 en main tandis que l’écran IPS 18:9 de 5,7 pouces fait plaisir à voir, à défaut d’impressionner réellement. Si le ratio permet une meilleure occupation de la face avant, force est de reconnaître que Gigaset est encore loin derrière les maîtres en la matière que sont Samsung ou Apple et se rapproche davantage de Wiko avec ses View, dont la définition HD+ (1440 x 720 pixels) est d’ailleurs de la partie là aussi. L’impression de n’avoir qu’un écran en main n’est donc pas là et l’affichage aurait pu être plus fin, mais les images ressortent tout de même très bien à l’oeil. Bien sûr, il faudra attendre un passage auLabo pour savoir ce qu’en disent nos sondes.

Gigaset GS370/GS370 plus

De l’Android pur, en version Nougat et bientôt Oreo

Autre petite nouveauté chez Gigaset, les touches de navigation sont ici intégrées à l’écran, puisqu’il ne laisse plus assez de place pour des touches sensitives en dessous comme sur les précédents modèles. Il est d’ailleurs possible de les cacher au besoin dans les applications. Pour le reste, la navigation est très classique. Les smartphones sont livrés sous Android Nougat et ne présentent pas de surcouche, l’interface se voulant simple d’accès et légère. Nous n’avons d’ailleurs pas constaté de lourdeurs ni ralentissements lors de la navigation. S’il ne faut évidemment pas attendre trop du MT6750T, l’ajout de 3 Go de RAM (GS370) ou 4 (GS370 plus) permet donc une bonne réactivité générale. L’absence de surcouche devrait en outre permettre une adoption plus rapide des mises à jour de Google, et Gigaset promet d’ailleurs un passage sous Android Oreo en début d’année 2018.

La photo comme principal atout

On ne retrouve finalement la patte de la firme qu’au sein des applications préinstallées, et encore. Elle n’en ajoute que deux, afin de ne pas trop grignoter l’espace de stockage qui atteint 32 ou 64 Go selon le modèle en interne, tandis qu’un slot microSD permet d’ajouter jusqu’à 128 Go. Gigaset se permet tout de même de modifier les applications système lorsque c’est nécessaire, comme pour l’appareil photo puisque les configurations à double capteur ne sont pas supportées nativement. Les GS370 sont en effet équipés de capteurs de 13 et 8 mégapixels à l’arrière. Un bouton a ainsi été ajouté dans le viseur pour basculer de l’un à l’autre rapidement puisque, s’ils peuvent fonctionner ensemble pour un effet bokeh plus appuyé, ils ont été intégrés pour opérer indépendamment et offrir un rendu différent. Le premier est associé à une optique classique. Le second, à une optique ultra grand-angle couvrant 120°.

Gigaset GS370/GS370 plus

La qualité des clichés nous a semblé plutôt bonne en prise de vue classique malgré les conditions de luminosité peu clémentes, quand le capteur 8 mégapixels a laissé apparaître un peu plus de grain. Ce n’était toutefois qu’un premier essai, dans de mauvaises conditions qui plus est. Nous verrons donc lors d’un test prochain s’il peut mieux faire. En attendant, il permet tout de même de capter des scènes sensiblement plus larges, ce qui peut toujours être utile lorsque l’environnement ne permet pas beaucoup de recul. Pour le reste, l’application est assez classique et réactive, et donne également accès à un mode vidéo 1080p ainsi qu’au capteur frontal pour les selfies, jusqu’en 8 mégapixels sur le GS370 plus tandis qu’il faudra se contenter de 5 mégapixels sur le GS370.

On rappellera enfin que les nouveaux smartphones de Gigaset sont équipés de batteries de 3000 mAh, pour une autonomie annoncée de 28 heures en communication (2G), de 15 heures en 3G/4G ou encore de 11 heures en lecture vidéo. Un autre point qu’il nous faudra vérifier, comme le temps de charge annoncé de 2 heures grâce à la charge rapide via le port micro-USB intégré au côté du haut-parleur sur la tranche inférieure.

Gigaset GS370/GS370 plus

Notre avis

Pour l’heure, Gigaset semble en tout cas offrir des smartphones plutôt intéressants compte tenu des prix annoncés. Le GS370 est proposé à 279,99 euros, tandis qu’il faut ajouter 20 euros pour la déclinaison Plus. Dans les deux cas, le tarif reste donc inférieur à 300 euros, ce qui semble raisonnable pour profiter d’un bel écran 18:9 et d’un appareil photo plutôt flexible. Le tout, avec un châssis plutôt élégant et bien fini, ainsi qu’avec un OS que Gigaset promet de mettre à jour assez rapidement, ce qui n’est pas non plus le cas de tout le monde…

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.