LaboFnac

Prise en main du Google Wifi, un routeur simple d’emploi et performant

Avec Google Wifi, Google s’aventure maintenant sur le marché des routeurs. Point fort de cette solution une procédure de configuration simplifiée, des débits annoncés comme plus stables et une portée étendue à l’aide de satellites optionnels. Nous l’avons mis à rude épreuve.

Premier constat, Google Wifi est un routeur élégant et très discret. Oubliez les boîtes noires grossières et autres monstruosités arborant de multiples antennes. De la taille d’une grosse bougie, d’ambiance, Google Wifi s’intègre aisément dans n’importe quel intérieur sans qu’il soit nécessaire de le dissimuler.

Google WiFi

La fabrication en plastique blanc est soignée et seule une LED très discrète vient rompre ses lignes sur la face avant. Celle-ci permet de connaître l’état du routeur en un clin d’œil.

Google WiFi

Les quatre antennes Wi-Fi sont parfaitement intégrées et la technologie MIMO 2×2 assure deux flux simultanés de données, avec un débit théorique maximum de 1,2 Gbit/s. Une cinquième antenne est également dédiée au Bluetooth. Il permet de configurer l’appareil, comme nous le verrons plus loin.

Google WiFi

La connectique prend place sous la base. On recense deux ports Ethernet RJ45, un pour connecter Google Wifi à votre box Internet, l’autre pour relier un périphérique. L’alimentation est assurée par un port USB Type-C. En revanche, aucun port USB Type-A n’est prévu pour partager une imprimante filaire sur le réseau.

Google WiFi

Une installation ultra simple

Pratique, Google Wifi est aussi conçu de sorte à créer très facilement un réseau maillé afin de couvrir une superficie plus importante. Google recommande d’utiliser deux points d’accès Google Wifi pour les résidences de 85 à 170 m2, et même trois routeurs si vous habitez dans un château. Chaque point d’accès supplémentaire est facturé 110 euros.

Google WiFi

Point fort de cette solution à destination d’un public qui n’est pas forcément expert en réseau, la configuration est un vrai jeu d’enfant. Première étape, vous devez télécharger l’application Google Wifi qui est disponible aussi bien sur Android que sur iOS. Google impose de saisir ses informations de compte Gmail afin de lancer l’installation. Si vous n’en avez pas, il faudra obligatoirement en créer un.

L’application va ensuite chercher le point d’accès pour lancer la configuration. Lorsque celui-ci est trouvé, il suffit de scanner le QR code ou de saisir manuellement le code d’installation.

Google Wifi

Reste à définir le nom de votre réseau, votre mot de passe, le nombre de satellites Google Wifi et c’est tout. Le paramétrage est automatique et demande cinq minutes environ.

Google Wifi

Ajouter un satellite est tout aussi simple, toujours en utilisant l’application. Au lieu de créer un nouveau réseau, il s’agit cette fois de sélectionner la rubrique « Ajouter à Google Wifi ». Installez le satellite où bon vous semble, de préférence au milieu de votre domicile, puis la procédure reprend comme précédemment avec le scan du code QR.

Google Wifi

Sachez enfin que l’application Google propose des outils pour tester votre réseau, pour définir facilement des plages horaires de connexion pour les enfants, ou encore pour créer un réseau secondaire auquel pourront accéder les invités.

Google Wifi

Un réseau Wi-Fi vraiment plus performant ?

Avant toute chose, pensez à désactiver la connexion Wi-Fi de la box de votre fournisseur Internet dont vous n’aurez plus besoin une fois Google Wifi installé. Pour mener à bien cette prise en main, nous avons réalisé plusieurs mesures en transférant un gros fichier MKV depuis un NAS connecté au port Ethernet du petit routeur de Google.

Google WiFi

Le premier relevé a été réalisé avec un seul et unique ordinateur portable qui était connecté en Wi-Fi, et installé dans la même pièce que le Google Wifi. Pour le relevé suivant, nous nous sommes déplacés dans la pièce la plus éloignée de l’appartement de 90 m2. Puis nous avons réitéré ces deux procédures, mais en connectant cette fois plusieurs appareils. L’idée était ici de charger le réseau en lançant plusieurs flux vidéo en HD sur Netflix parallèlement au transfert de notre fichier MKV.

Viennent ensuite les mesures, avec l’installation d’un deuxième satellite qui se trouvait en plein milieu de l’appartement, afin d’étendre la couverture de Google Wifi. Là encore, nous avons effectué le transfert de notre fichier MKV à quatre reprises avec un seul ordinateur connecté installé dans la même pièce que le routeur Google Wifi principal, puis dans la pièce la plus éloignée, et enfin en chargeant le réseau pour mesurer le débit dans la pièce principale et dans la chambre.

Google WiFi

Le transfert de notre fichier MKV a demandé deux minutes environ en étant installé dans la même pièce que le Google Wifi, pour un débit moyen mesuré de 33,3 Mo/s. Les performances chutent drastiquement dans la chambre qui est la plus éloignée du routeur : le temps de transfert s’est envolé jusqu’à 25 min et le débit est tombé à 3,7 Mo/s. Après avoir connecté d’autres appareils pour regarder des vidéos en HD sur Netflix, nous avons relancé notre transfert de fichier dans les deux pièces. Étonnamment, Google Wifi affiche un débit moyen de 45,8 Mo/s dans la pièce principale alors que le réseau est bien chargé. En revanche, pas de miracle dans la chambre : le transfert demande plus de 47 minutes et on constate une grosse perte de qualité d’image sur Netflix. Dans ce cas de figure, le débit moyen mesuré est encore en chute à 1,97 Mo/s seulement. D’où l’intérêt d’installer un second satellite pour étendre la portée de notre réseau Wi-Fi.

Google WiFi

Bizarrement, les performances sont dégradées dans la pièce principale lorsque le deuxième satellite est allumé. Le temps de transfert de notre fichier MKV prend deux fois plus de temps avec 5,5 minutes et un débit moyen de 26,3 Mo/s. En revanche, on note un gros mieux dans la chambre, avec un transfert qui ne demande plus que six minutes à 13,9 Mo/s environ, contre 25 minutes à 3,7 Mo/s précédemment.

L’apport du deuxième satellite est encore plus flagrant en chargeant le réseau. Si les performances restent les mêmes dans la pièce principale (un peu moins de six minutes avec un débit moyen de 16 Mo/s), le transfert du fichier MKV ne demande plus que sept minutes environ (14 Mo/s). Toutefois on note que le flux Netflix était légèrement dégradé dans la chambre contrairement à celui du salon.

Discret et facile à installer, le Google Wifi est une solution intéressante pour remplacer la box de votre fournisseur d’accès Internet. Si seul boîtier suffit dans un appartement de taille moyenne, l’achat d’un deuxième satellite est indispensable pour toute habitation de plus de 85 m2.

Driss Abdi

Driss Abdi

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.