LaboFnac

Prise en main du Huawei Y6 Pro (2017) : l’entrée de gamme gagne en style

Huawei propose, avec son Y6 Pro (2017), un mobile d'entrée de gamme au design travaillé. Nous avons passé un peu de temps avec ce modèle et vous livrons ici nos premières impressions.

Cette année, Huawei a choisi de ne pas lancer les Nova 2 en France, privilégiant ses Px Lite sur le segment du milieu de gamme. Ce qui n’empêche pas la marque chinoise de viser l’univers des smartphones à prix contenu en renouvelant sa série Y, assez peu connue dans nos contrées. On retrouve donc aujourd’hui un Y6 Pro (2017) à moins de 200 euros, puisqu’il vient tout juste de sortir au prix de 179 euros. Un tarif très abordable pour un mobile que nous avons eu le loisir de découvrir plus avant.

Huawei Y6 Pro 2017

Au rayon des caractéristiques, le Y6 Pro 2017 n’a plus grand-chose à voir avec ses prédécesseurs. On y retrouve ainsi un écran HD de 5 pouces, ce qui lui permet d’afficher une résolution tout à fait honorable, au regard de son positionnement, de 294 ppp. Malgré des efforts pour adoucir les côtés de la vitre, on ne peut pas tout à fait parler de verre 2,5D, mais on apprécie en revanche le positionnement d’office d’un film protecteur d’écran. Plutôt destinés à une cible jeune qui risque de laisser son smartphone au fond d’un sac à dos, le Y6 Pro 2017 joue donc la carte de la robustesse. Dommage néanmoins qu’à vue d’œil, son écran manque un peu de luminosité, malgré des couleurs homogènes.

Huawei Y6 Pro 2017

Une vraie montée en gamme esthétique

Cet écran, dont les bordures restent globalement fines, est intégré à un boîtier nettement plus soigné que celui des précédents Y, conçus en plastique. C’est d’ailleurs l’un des points forts de l’appareil : il présente une coque en métal à l’esthétique réussie. Avec des dimensions de 143,8 x 72, x 8,4 mm, elle n’est certes pas la plus fine du marché, mais elle reste légère (150 grammes). On repère des espaces réservés aux antennes en haut et en bas, mais surtout un capteur d’empreintes digitales rond, situé sous son appareil photo. Il tombe parfaitement sous l’index et permet de sécuriser facilement les données du mobile : un très bon point, puisque tous les constructeurs ne proposent pas encore cette option à moins de 200 euros. Le reste du design est pour le moins conventionnel : un port micro-USB siège sous le smartphone – l’USB Type-C ne s’est pas encore frayé un chemin jusqu’à l’entrée de gamme – et une prise casque se situe au-dessus. Des boutons power et volume se situent quant à eux sur sa tranche droite.

Huawei Y6 Pro 2017

Le Y6 Pro (2017), entrée de gamme oblige, n’a pas droit aux puces Kirin de Huawei. Il est donc animé par une puce signée Qualcomm, le Snapdragon 425, couplé ici à 2 Go de mémoire vive. En soi, rien de bien folichon, mais de quoi obtenir un fonctionnement fluide, du moins pour des usages peu gourmands en ressources. On attendra d’avoir soumis le smartphone à nos tests de performances complets en labo pour se prononcer, même si l’on est en droit d’anticiper quelques ralentissements lorsque de nombreuses applications sont utilisées ou qu’il est mis à l’épreuve de jeux aux graphismes complexes. Quant à l’autonomie du mobile, elle promet d’être pour le moins honorable, puisque sa batterie atteint une capacité de 3020 mAh plutôt généreuse au regard de sa configuration.

Du multimédia, mais pas trop

De manière très classique, le smartphone embarque un appareil photo de 13 mégapixels au dos, avec un autofocus, un flash et un logiciel plutôt complet. Il inclut un mode Pro, un mode HDR (à activer manuellement), du time-lapse ou encore un mode panorama. De quoi optimiser un peu les résultats obtenus, bien que nous ayons remarqué une mise au point un peu laborieuse sur l’appareil.

Android Nougat aux commandes

Remarquons pour finir que le Y6 Pro (2017) est doté de la version 5.1 d’Emotion UI, elle-même basée sur Android 7.0 et non Android 7.1 Nougat. On retrouve les options habituelles des smartphones Huawei, à commencer par la possibilité d’afficher ou non le tiroir d’applications, ainsi que quelques applications propriétaires utiles et des titres préinstallés. On appréciera ou non ce dossier Top Apps regroupant Instagram, Booking et Todoist, ou encore ce dossier Jeux incluant deux titres de Gameloft. Tout peut néanmoins être désinstallé.

Verdict

Alors que la gamme Huawei faisait l’impasse sur les smartphones d’entrée de gamme au design « fréquentable », le Y6 Pro 2017 vient combler cette lacune. Un peu comme les Honor de gamme C, il mise sur un design abouti, sur des performances sans prétention et sur une prestation globalement complète. Sauf mauvaise surprise lors de nos tests Labo, voici donc un modèle qui devrait convenir sans peine aux petits budgets qui ne feront pas un usage intensif de leur mobile.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.