LaboFnac

Protection des données personnelles : la CNIL enquête sur TikTok

L'étau se resserre autour de TikTok aux États-Unis et en Europe. La CNIL a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'application chinoise suite à une plainte. Dans le même temps, l'Union européenne se penche également sur la plateforme pour de possibles atteintes à la vie privée.

TikTok est sous le feu des projecteurs depuis quelques mois et la France s’intéresse également à l’application chinoise. Chargée de veiller à la protection des données personnelles dans l’Hexagone, la CNIL a ouvert une enquête sur l’application détenue par le géant chinois ByteDance, après la réception d’une plainte. Révélée par l’agence américaine Bloomberg, l’ouverture de cette enquête préliminaire a été confirmée par le gendarme des données personnelles. « Une plainte a été reçue au mois de mai à l’encontre de TikTok. Cette plainte est en cours d’instruction », a déclaré un porte-parole de la CNIL, dans des propos rapportés par Reuters. Le régulateur a confié à BFM Tech qu’elle s’intéresse aux « problématiques d’information des personnes, à celles des modalités d’exercice des droits, aux flux hors de l’Union européenne, et aux mesures prises à l’égard des mineurs ».

TikTok

© TikTok

La CNIL n’est pas la première autorité à s’intéresser aux agissements de l’application chinoise, déjà dans le viseur de plusieurs pays. TikTok fait déjà l’objet d’enquêtes de la part de l’Union européenne et des Pays-Bas pour de possibles atteintes à la vie privée. Aux États-Unis, la plateforme est perçue comme une menace pour la sécurité nationale et Donald Trump a récemment pris un décret pour bannir TikTok du pays. Les autorités américaines s’inquiètent de la protection des données des utilisateurs et le président des États-Unis d’Amérique a donné 45 jours à l’application pour vendre ses activités dans le pays.

Les enquêtes se multiplient contre TikTok

Avant de connaître les résultats de ces différentes enquêtes, le Wall Street Journal rapporte que l’application a abusivement  collecté les adresses MAC des utilisateurs Android pendant plusieurs mois. Cette information est le plus souvent utilisée à des fins publicitaires. ByteDance assure que « la version actuelle de TikTok ne collecte pas les adresses MAC », mais cette révélation risque de compliquer la situation de l’application. Concernant l’enquête de la CNIL, la firme assure avoir « pour priorité d’assurer la protection de la vie privée de [ses] utilisateurs ainsi que leur sécurité. Nous avons été informés de l’enquête de la CNIL et nous coopérons pleinement avec elle ».


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.