LaboFnac

Qualcomm pourrait de nouveau développer ses propres coeurs ARM

Comme Apple, Qualcomm pourrait bientôt concevoir ses propres cœurs ARM. Ce changement serait facilité par le rachat de Nuvia et permettrait à la firme de ne plus dépendre du Britannique ARM.

Connu pour ses systèmes sur une puce (SoC) Snapdragon, Qualcomm occupe une place importante au sein des smartphones Android. Le fabricant américain s’invite aussi dans les ordinateurs portables avec une même recette : intégrer les cœurs conçus par ARM. Racheté il y a quelques mois par Nvidia, le groupe ARM est spécialisé dans la conception de puces et occupe une place stratégique. La firme britannique ne les produit pas, mais c’est elle qui présente régulièrement de nouvelles architectures qui sont ensuite reprises par des partenaires tels que Qualcomm. À titre d’exemple, le Snapdragon 888 est le dernier SoC haut de gamme de Qualcomm basé sur une architecture ARM modifiée. Il est composé de cœurs Cortex-X1, Cortex-A78 et Cortex-A55 imaginés par la société basée à Cambridge. Cette méthode est utilisée depuis quelques années, mais certains constructeurs vont plus loin en s’impliquant dans la conception de puces ARM.

Qualcomm

© Qualcomm

Ces dernières années, Apple a donné l’exemple avec ses puces pour iPhone et iPad (Ax) et plus récemment avec sa surprenante puce M1, destinée à ses ordinateurs portables. La firme de Cupertino a commencé à dessiner ses puces il y a plus de dix ans et ses dernières sont toutes basées sur une architecture ARM. Cette approche permet à Apple de se reposer sur ses propres compétences et de ne pas dépendre totalement d’une société dont les technologies sont proposées sous la forme de brevets et licences. Et la progression des puces Apple semble donner des idées à ses principaux concurrents.

En début d’année, Qualcomm s’est offert Nuvia pour 1,4 milliard de dollars et ce rachat d’envergure lui offre de nouvelles possibilités. Selon le site WCCTech, le fabricant américain pourrait bientôt changer de dimension en développant ses propres cœurs ARM. Créée par d’anciens ingénieurs d’Apple, la société Nuvia dispose d’une licence d’architecture et place Qualcomm dans la même situation que le géant de Cupertino. En proposant des cœurs personnalisés, le fondeur de San Diego se donnerait les moyens d’attaquer frontalement Apple sur le marché des PC portables sous ARM. Alors que le segment a peiné à prendre son envol, de plus en plus de systèmes d’exploitation et de fabricants s’ouvrent aux architectures ARM. L’arrivée d’Apple sur secteur n’a fait que confirmer cette tendance.

Qualcomm Nuvia

Le rachat de Nuvia ouvre de nouvelles perspectives © Qualcomm

Qualcomm a déjà tenté l’expérience

Qualcomm travaillerait déjà sur un concurrent à la puce M1 appelé Snapdragon SC8280. Ce changement de cap permettait aussi à Qualcomm de faire des économies en achetant moins de licences au champion britannique ARM. Si le projet a du sens, le fait de dessiner ses propres puces n’est pas simple et Qualcomm l’a appris à ses dépens. La firme américaine avait déjà tenté l’expérience au début des années 2010 avec les cœurs Scorpion (2012), puis Krait (2015). Ces cœurs » maison » avaient finalement été abandonnés pour passer plus rapidement au 64 bits.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.