LaboFnac

Qualcomm présente un modèle de lunettes de réalité augmentée

Qualcomm veut bousculer le secteur de la réalité augmentée et dévoile un premier modèle de référence. Basées sur la plateforme Snapdragon XR1, ses lunettes AR sont conçues pour pousser les constructeurs à proposer de nouvelles solutions à destination du grand public.

La décennie 2020 pourrait être celle des lunettes connectées et Qualcomm ne veut pas rater ce virage. Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, est convaincu que les lunettes de réalité augmentée « redéfiniront notre relation avec la technologie », mais les constructeurs semblent encore frileux. Pour montrer la voie et doper ce secteur, Qualcomm a dévoilé son premier modèle de référence de lunettes de réalité augmentée. Ces lunettes s’appuient sur la plateforme Snapdragon XR1 et promettent des « expériences immersives hautes performances ». Elles peuvent être reliées à un smartphone, un PC Windows ou un boîtier spécifique.

Qualcomm lunettes AR Snapdragon XR1

© Qualcomm

Qualcomm explique que le processeur de ses lunettes offre une répartition des charges de travail entre le casque et l’appareil hôte. Cette approche permet de diminuer la consommation d’énergie de l’ordre de 30 %, si on la compare à des lunettes AR basiques. D’apparence classique, ce projet de paire de lunettes intelligentes abrite deux écrans binoculaires micro-OLED signés BOE, affichant chacun une définition Full HD (1920 x 1080 pixels), avec un taux de rafraîchissement allant jusqu’à 90 Hz. Elles sont également équipées de deux caméras monochromes pour le suivi de la tête et des mains « à six degrés de liberté » (6DoF) avec reconnaissance des gestes. Côté son, Qualcomm propose trois microphones ainsi que deux haut-parleurs sur ses lunettes.

Des lunettes AR pour travailler ou se divertir

Pour renforcer l’expérience, ces lunettes disposent d’une fonction « sans flou de mouvement » et sont pensées pour couvrir divers types d’usages, qu’ils soient professionnels ou tournés vers le grand public. Ces lunettes n’ont pas vocation à être commercialisées telles quelles et sont avant tout une démonstration de la part de Qualcomm. La firme américaine souhaite favoriser l’expansion de l’écosystème des lunettes de réalité augmentée, un secteur qui intéresse des géants comme Microsoft, Apple, Google, Huawei ou Samsung.

La décennie 2020 sera-t-elle celle des lunettes connectées ?

En attendant, la firme peut déjà compter sur des partenaires comme Lenovo ou Nreal. Le premier a déjà présenté ses lunettes ThinkReality A3 sous la plateforme Snapdragon XR1. Elles doivent être commercialisées à partir du deuxième semestre 2021 et se destinent plutôt au monde de l’entreprise. Concernant Nreal, la société chinoise a déjà lancé ses lunettes Nreal Light au Japon et en Corée du Sud, se tournant davantage vers le grand public. Les produits Nreal pourraient prochainement débarquer en Europe et aux États-Unis. « Avec le déploiement mondial et le succès de notre appareil Nreal Light, nous nous engageons à fournir à l’avenir plus de contenus et d’expériences utilisateur innovants », précise Chi Xu, fondateur et PDG de Nreal.

Qualcomm lunettes AR Snapdragon XR1

© Qualcomm

Qualcomm montre la voie aux fabricants

De son côté, Qualcomm espère pousser davantage de fabricants à proposer leur propre solution en utilisant ses plateformes. « Le design de référence RA intelligent [les lunettes intelligentes] Snapdragon XR1 marque le début d’un nouveau chapitre dans notre portefeuille de conceptions de référence et un grand pas en avant dans l’évolution des produits destinés à la Réalité étendue (XR) », explique Hugo Swart, vice-président et directeur général Réalité étendue de Qualcomm Technologies.

Qualcomm lunettes AR Snapdragon XR1

© Qualcomm

Il ajoute : « Les produits de RA simples ont positionné les lunettes intelligentes comme un accessoire de smartphone. Désormais, les appareils intelligents dédiés à la Réalité Augmentée nous permettent de déplacer certains processus de traitement vers les lunettes elles-mêmes, afin d’étendre les possibilités en termes de scénarios d’utilisation, d’applications et d’immersions. Cette conception de référence est la première étape de notre feuille de route pour aider le secteur de la réalité augmentée à prendre de l’ampleur ». Pour décoller et s’imposer, ce type de périphérique aura notamment besoin de la 5G et sa capacité à réduire considérablement la latence.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.