LaboFnac

Rachat de Shazam par Apple : Bruxelles tout proche de donner son feu vert

Bruxelles est sur le point de valider le rachat de Shazam par Apple. Le projet d'acquisition de l'application de reconnaissance musicale par la firme de Cupertino avait été annoncé en décembre 2017, avant de faire l'objet d'une enquête approfondie de la Commission européenne.

Apple devrait enfin avoir le feu vert de l’Union européenne pour l’acquisition de Shazam. L’information n’a pas encore été officialisée – la Commission européenne a jusqu’au 18 septembre pour rendre son avis -, mais deux sources proches du dossier consultées par Reuters confirment que Bruxelles devrait approuver sans condition ce rachat. Annoncée en décembre dernier, l’opération estimée à 400 millions de dollars faisait l’objet d’une enquête approfondie depuis le mois d’avril. La Commission européenne expliquait alors craindre que l’acquisition de Shazam nuise à la concurrence en permettant à Apple d’avoir accès à des données commerciales lui permettant d’attirer les clients de ses concurrents vers Apple Music.

Shazam

© Shazam

La cible de Cupertino n’est autre que Spotify. Déjà numéro deux du secteur en Europe, le géant californien ambitionne de dépasser son rival suédois. Le numéro un des services de musique en ligne est déjà bousculé aux États-Unis, mais conserve une longueur d’avance dans le monde (83 millions d’abonnés payants, contre 40 millions pour Apple Music en avril).

Derrière ce rachat, l’ambition de devenir le numéro un

L’une des craintes de l’exécutif européen était qu’Apple empêche Shazam d’orienter ses utilisateurs vers des applications concurrentes. Margrethe Vestager – commissaire chargée de la politique de concurrence, expliquait alors : « Notre enquête a pour but de faire en sorte que les amateurs de musique continuent de bénéficier d’offres attrayantes de musique en continu et ne voient pas leur choix limité à l’issue de la concentration proposée ». De plus, si Bruxelles « ne considère pas Shazam comme un point d’entrée essentiel vers les services de diffusion de musique en continu », il souhaitait en savoir davantage sur les intentions de la marque à la Pomme et vérifier que ses concurrents ne soient pas lésés si à l’issue de l’opération.

Plusieurs pays du Vieux Continent avaient demandé que ce projet d’acquisition soit examiné, dont la France. Finalement, les arguments d’Apple semblent avoir convaincu l’UE qui devrait approuver ce rachat dans les prochains jours. La firme américaine pourra enfin réaliser les « projets excitants » annoncés en décembre dernier. Cela doit notamment permettre à Cupertino de faire progresser Apple Music, alors que le groupe mise toujours plus sur les services.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.