LaboFnac

Respect de la vie privée : la bataille fait rage entre Apple et Facebook

Depuis quelques jours, les attaques fusent entre Apple et Facebook au sujet des publicités ciblées. En cause, les nouvelles mesures prises par Apple sur iOS 14 en matière de protection de la vie privée.

La guerre est déclarée entre Apple et Facebook en cette fin d’année 2020. Déjà en désaccord au sujet de la « taxe » imposée par Apple et sur la question du cloud gaming, le géant des réseaux sociaux s’attaque désormais à la nouvelle politique de Cupertino en matière de suivi publicitaire. La firme dirigée par Tim Cook veut poursuivre ses efforts concernant la protection de la vie privée et se prépare à intégrer de nouveaux paramètres dans iOS 14 pour limiter le pistage des utilisateurs d’iPhone. Repoussée, cette mise à jour est attendue en début d’année prochaine et inquiète plusieurs acteurs de la publicité, dont la firme de Mark Zuckerberg ainsi que des éditeurs ou annonceurs français.

Facebook Apple iOS 14

© Apple (@timcook)

Évoquées lors de la présentation d’iOS 14, ces nouvelles fonctionnalités relatives à la vie privée veulent apporter plus de transparence et de contrôle aux utilisateurs. Sur le système d’exploitation de Cupertino, toutes les applications auront l’obligation d’obtenir l’autorisation des utilisateurs avant de réaliser un traçage. Cette fonction s’accompagnera d’un message à l’écran tandis que les pages produits de l’App Store afficheront un résumé des pratiques des développeurs en matière de confidentialité.

Pour Facebook, cette pratique passe mal et menacerait l’intérêt des petites entreprises. Le réseau social s’est offert plusieurs pages dans le New York Times, le Washington Post et le Wall Street Journal avec le titre suivant « Nous tenons tête à Apple pour les petites entreprises du monde entier ». Une attaque d’une rare violence entre deux géants qui s’apprécient peu depuis plusieurs années. En 2018, une passe d’armes avait déjà eu lieu entre le PDG d’Apple Tim Cook et son homologue Mark Zuckerberg, déjà sur fond de protection de la vie privée des utilisateurs.

Le réseau social veut désormais rallier l’opinion à sa cause en utilisant l’argument des petites et moyennes entreprises (PME). Facebook a d’ailleurs mis en ligne un site de témoignages pour s’en prendre à son rival californien. Dans un billet de blog, le vice-président en charge de la publicité et des produits de commerciaux de Facebook, Dan Levy, indiquait : « La nouvelle politique iOS 14 d’Apple aura un impact négatif sur de nombreuses petites entreprises qui luttent pour rester à flot et sur l’Internet libre sur lequel nous comptons tous plus que jamais ».

Apple iOS 14

© Apple

Apple s’en prend à la publicité et s’attire les foudres de Facebook

Le responsable va plus loin dans son accusation en expliquant que cette mesure vise à pousser les entreprises à « se tourner vers d’autres moyens que la publicité pour gagner de l’argent, par exemple en faisant payer un abonnement ou des achats intégrés à l’application ». Selon Facebook, cela favoriserait la « taxe » à 15 % ou 30 % d’Apple et permettrait au géant américain de « profiter encore plus de l’App Store ». Des pratiques jugées anticoncurrentielles par le réseau social. Si le géant américain joue la carte du défenseur des PME et de la vie privée, c’est aussi et surtout parce que cette mesure risque de le mettre en difficulté. En 2019, plus de 98 % des revenus de Facebook provenaient de la publicité. Il faut par ailleurs rappeler qu’il y a quelques semaines, Apple qui avait abaissé la commission de l’App Store à 15 % pour les petites entreprises gagnant jusqu’à 1 million de dollars par an.


Face aux critiques répétées de Facebook, Tim Cook a lui-même réagi sur Twitter en postant ce message : « Nous pensons que les utilisateurs devraient avoir le choix des données qui sont collectées à leur sujet et de la manière dont elles sont utilisées. Facebook peut continuer à suivre les utilisateurs à travers les applications et les sites web comme auparavant. La transparence du suivi des applications dans iOS 14 exigera simplement qu’ils vous demandent d’abord votre permission ». Le dirigeant d’Apple pourra notamment compter sur le soutien de la fondation Mozilla, fervent défenseur de la vie privée sur Internet.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.